Le mauvais exemple

Eric BOISSET

Surtout, ne donne pas le mauvais exemple !

Magnard jeunesse, 2017, 95p. (Presto)
Magnard jeunesse, 2017, 95p. (Presto)

Eric Boisset confie ici quelques uns de ses meilleurs souvenirs d'adolescence, entre sueurs froides, grosses hontes et fous rires avec ses potes.

 

Tour à tour, Eric se mesure aux meilleurs skateurs du parc, réinvente les pires blagues en plein supermarché, devient malgré lui complice d'un copain spécialiste du vol à l'étalage.

 

A ses parents, il ne dit jamais rien, ou presque... Et ses déboires lui remettent toujours les idées en place... jusqu'à la fois suivante?

(4e de couverture)

Mon avis :

Les quatre cents coups d'un adolescent des années 1970-80.

Adepte des romans jeunesse d'Eric Boisset, j'ai pris plaisir à entrapercevoir ce qu'a pu être la sienne, très loin de l'enfance sage que j'aurai imaginée ! Certes certains passages raniment des objets un peu datés qui n'évoqueront pas grand chose aux jeunes d'aujourd'hui (il est question de magnétoscope à cassettes, de magnétophone à bande, de mange-disque et de walkman), mais comme le dit si bien l'auteur dans son introduction, c'est un éternel recommencement de génération en génération, chacune s'enthousiasmant "d'être née à une époque moderne" par rapport à la précédente ! Et puis si les technologies ont évolué, les bêtises pas vraiment !

 

Rire de gens valdinguant sur une flaque d'huile dans un supermarché, ruser pour échapper au gardien d'un parc où il est interdit de faire du skate, assister au business d'un copain voleur de disques : ces trois saynètes plutôt drôles ont la fraîcheur d'un "petit Nicolas" version ado. J'ai également bien aimé la dernière, "Réveillon", qui se déroule beaucoup plus tard (Eric Boisset vient de publier Le grimoire d'Arkandias), dans laquelle on apprend que ce recueil doit son titre à la grand-mère de l'auteur (!) et que, comme pour la plupart d'entre nous, ses proches prennent plaisir à ressortir ces petites anecdotes chaque année à Noël... même une fois adulte !

Décembre 2018


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte