Le jardin secret

de Frances Hodgson BURNETT (1849-1924)

Frances Hodgson Burnett est une romancière anglaise, connue pour être l'une des pionnières du roman d'apprentissage pour enfants.

Son père meurt quand elle a quatre ans, laissant sa famille dans une misère extrême. Cette période de sa vie aura un grand impact sur les motifs de son existence et sa conscience : dans plusieurs de ses romans, elle parle de la pauvreté et des différences entre les classes sociales. En 1865, elle émigre avec sa famille aux États-Unis. Elle partagera son temps entre les deux pays.

 

En 1872, elle épouse Swan Burnett, qui deviendra médecin. Ils vivent deux ans à Paris où Frances donne naissance à deux garçons. La famille retourne aux États-Unis. C'est là-bas qu'elle commencera à écrire des romans.

Menant une vie très mondaine et aimant le luxe, elle divorce en 1898 et se remarie en 1900 avec Stephen Townsend, de dix ans son cadet. Le couple divorce deux ans plus tard.

 

Ses romans ont pour thème l'enfance. Ils l'ont rendue célèbre dès la parution du premier : Le Petit Lord Fauntleroy (1886). Par la suite, nombre de ses romans pour enfants, notamment Princesse Sara, connurent une renommée mondiale et seront adaptés par la suite au cinéma et à la télévision.

 

Frances passe les dix-sept dernières années de sa vie à New York où elle meurt en 1924, à soixante-quatorze ans. En 1936, une statue est érigée en son honneur dans le jardin Conservatory de Central Park, qui représente les deux célèbres personnages de son roman Le Jardin secret.

Source : Wikipédia

Le sentiment d'être éternel est l'un des plus étranges, des plus troublants, que l'homme puisse éprouver au cours de sa vie.

Gallimard, 2010, 320 p. (Folio junior)
Gallimard, 2010, 320 p. (Folio junior)

 

 

À la suite d'une épidémie de choléra aux Indes qui a tué ses parents, Mary Lennox, petite Anglaise renfermée, désagréable et laideronne, part vivre chez un oncle étrange au fin fond des landes.

 

En explorant la propriété de celui-ci, la petite fille trouve par hasard, avec l'aide d'un rouge-gorge, la clé d'un jardin délaissé de tous. Mary aime tant son royaume secret qu'elle y va tous les jours. Guidée par une jolie musique de pipeau, elle rencontre un jour un jeune garçon nommé Dickon qui sait parler aux animaux...

L'avis de Catherine, prof doc :

Ce roman a été publié en 1911 en Grande-Bretagne. C'est une découverte pour moi bien qu'il semble faire partie des classiques de la littérature jeunesse anglaise. Une découverte riche par plusieurs aspects car je ne m'attendais pas du tout à cela ! Je ressors charmée, le cœur en joie et très agréablement surprise !

 

C'est l'histoire de deux enfants qui naissent et vivent leur tendre enfance privés d'affection, délaissés par leurs parents respectifs et peu aimés par les gens à leur service car ils sont devenus invivables, trop capricieux et même incontrôlables. Plusieurs rencontres et certaines circonstances vont changer leur quotidien et leur ouvrir les yeux. La plus grande partie de l'intrigue se déroule au sein d'un jardin où l'on apprend à observer, écouter, respecter, soigner... et où on laisse place à la plus grande des rêveries, où tout semble réalisable.

 

L'auteur consacre des paragraphes entiers à la description des plantes, à la naissance du printemps, à la réaction de certains animaux, sans jamais nous lasser tellement son amour pour la nature transparaît et devient communicatif ! Le bonheur de rester à l'air libre, de respirer, courir, dépenser son énergie, admirer les merveilles de la nature, est décliné à tous les modes possibles. le lecteur n'a plus qu'une envie : aller lui aussi se dégourdir les jambes et respirer l'air du jardin! Quelques idées éducatives sont évoquées mais de façon très simple.

 

J'ai aimé le charme désuet (fin 19e – début 20e) d'un style soigné sans être trop précieux, comprenant des passages pleins d'humour. On replonge dans les jeux et les plaisirs enfantins un peu comme avec les personnages de la Comtesse de Ségur bien que le ton soit différent : ici aucune morale.

Une lecture-bonheur qui donne du baume au cœur !

Septembre 2016

voir la rubrique Classiques
voir la rubrique Classiques

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte