Le grimoire au rubis

1. Le secret des hiboux

de Béatrice BOTTET

Casterman, 2009, 326 p.
Casterman, 2009, 326 p.

 

Sur son lit de mort, Dame Hermelinde confie son secret à son jeune ménestrel Bertoul, orphelin qu'elle a pris sous sa protection, lui permettant de s'instruire. Il va devoir se rendre à Paris, capitale éloignée alors qu'il n'est jamais sorti de la campagne environnante, afin de remettre au mage Magnus Gurhaval le mystérieux grimoire que Dame Hermelinde lui vola jadis.

 

La route de Bertoul est semée d'embûches et les rencontres qu'il fait plus ou moins positives... Parviendra-t-il à accomplir la mission confiée par sa protectrice ?

L'avis de Catherine, prof doc :

Un premier tome plus que réussi qui ne se contente pas de présenter les personnages mais nous emporte déjà dans diverses aventures pleines de rebondissements !

"Le grimoire au rubis" est une série de trois cycles composés de 3 tomes chacun. J'ai beaucoup aimé ce récit qui nous plonge en plein Moyen-Âge, nous dévoilant la vie quotidienne avec force vocabulaire spécifique (et un lexique en fin de livre si besoin) mais aussi les croyances et superstitions des personnes à cette époque. Les descriptions des châteaux, des fêtes sur les places, de la campagne, des forêts sont fabuleuses et aident à « se transporter » auprès des personnages. On sent presque les odeurs, on entend les sons, on se sent cerné par le brouillard… 

Les personnages ont une présence, « prennent corps » au fil des mots et leur psychologie est intéressante. L'intrigue nous tient en haleine avec des péripéties tout à fait crédibles, la part de fantastique et de magie est savamment dosée. Le texte est soigné, au risque de quelques répétitions, mais on ne pourra pas dire que la fin est escamotée : au contraire on prend le temps de bien poser les faits et de quitter le héros sans hâte inutile. L'écriture de Béatrice Bottet est habile, précise, recherchée, tout en restant très fluide : un pur bonheur !

Bonus non négligeable : entre les chapitres, des recettes magiques du grimoire dans une écriture de pleins et déliés !

Septembre 2018

 

2. Le sortilège du chat

Casterman, 2009, 358 p.
Casterman, 2009, 358 p.

A Paris, Bertoul a hérité du mage Magnus Gurhaval sa maison rue de la Grande Truanderie. Il a choisi de travailler sur le chantier de la cathédrale et peut compter sur l'aide domestique de sa voisine Dame Félicité et ses enfants. Quant à Blanche, elle a été accueillie et aidée par sa marraine et vit à la cour, rattachée à la maison de la princesse Isabelle, sœur du Roi. Tous deux se voient régulièrement car Bertoul se rend au palais en tant que musicien.

 

Tout irait bien sans les recherches frénétiques du grimoire de la part d'êtres s'adonnant à des magies sombres, qui ont ressenti sa présence à Paris... Bertoul parviendra-t-il à protéger le Grimoire et son amie Blanche ?

L'avis de Catherine :

Dans cette aventure parisienne, Bertoul va malgré lui découvrir les pouvoirs de ce livre dont il a hérité et subir maintes attaques violentes de ceux qui souhaitent se l'accaparer. Cet épisode porte donc davantage sur le côté magique et fantastique bien que plusieurs intrigues s'entremêlent. Le lecteur parcourt le Paris médiéval, des beaux quartiers jusqu'aux bas-fonds de la capitale. 

Le rythme est soutenu car l'histoire comporte de nombreux rebondissements pour nos personnages, et bien des dangers. L'écriture est toujours aussi agréable et enlevée, au vocabulaire recherché tout en restant très accessible. Un très bon roman jeunesse qui s'achève en donnant envie de lire la suite ! 

Septembre 2018

 

3. Le chant des loups

Casterman, 2009, 409 p.
Casterman, 2009, 409 p.

 

De retour au château de Vauluisant, Blanche tente de reprendre son domaine mais c'est sans compter avec le manque de scrupule et l'avidité de son entourage qui va lui jouer un bien vilain tour.

 

Bertoul quant à lui découvre un secret concernant sa famille : de quoi bouleverser à jamais sa vie et ses projets futurs....

L'avis de Catherine :

Fin du premier cycle avec ce tome 3 et retour aux sources puisque nous retrouvons Blanche et Bertoul au château de Vauluisant. Le chant des loups accompagne le lecteur tout au long du roman et ces animaux joueront un rôle primordial dans l'intrigue. 

C'est le thème de la chevalerie, l'amour courtois et les templiers qui domine ce tome et je l'ai trouvé particulièrement bien expliqué et exploité dans l'histoire. Les jeunes lecteurs peuvent « voyager » en plein Moyen-Âge et imaginer la vie dans un château à cette époque.

J'ai aimé côtoyer une fois de plus la plupart des personnages. L'écriture de Béatrice Bottet est toujours aussi fine et agréable. Toutefois quelques passages de l'intrigue m'ont semblé un peu moins crédibles, les rebondissements de toutes sortes sont peut-être un peu trop nombreux cette fois-ci. Je trouve qu'il y a néanmoins une certaine harmonie et une belle continuité entre les trois premiers tomes. La psychologie est toujours bien travaillée, on comprend les personnages et leurs réactions.

Je ne suis guère habituée à lire de longues sagas. J'ignore si les deux cycles suivants me plairont autant. Toujours est-il que j'ai encore envie de savoir la suite des aventures de cette grande fresque historique….

Septembre 2018


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte