Le flambeau

nouvelles fantastiques d'Agatha CHRISTIE

Le surnaturel n'est en fait qu'un naturel dont nous ne comprenons pas encore les lois.

"Le Flambeau": Mme Lancaster visite une vaste maison dont étrangement le prix est bien bas. L'agent immobilier lui avoue que cette maison serait selon les rumeurs hantée par l'esprit d'un enfant mort. Mme Lancaster étant très cartésienne refuse de croire à ses fadaises et s'installe avec son mari et leur petit garçon. Très rapidement, des pas se font entendre...

 

"Le Chien de la mort": Monsieur Anstruther se rend en Cornouailles afin de rendre visite à sa sœur. Un ami lui parle alors de l'histoire d'une nonne belge dont le couvent a été détruit pendant la Grande Guerre dans une explosion ne laissant sur place que la trace noire d'un chien. Monsieur Anstruther retrouve cette nonne dans un asile où le Dr Rose la soigne...

 

"Le cas étrange de Sir Arthur Carmichael": le docteur Carstairs est sollicité urgemment afin de se rendre auprès de Sir Arthur Carmichael. Celui-ci semble sujet à un comportement très étrange, se caractérisant par un silence profond et une appétence pour le lait. Le docteur Carstairs rencontre la belle-mère du jeune homme, sa fiancée et même le chat ....

Texte : souri7 pour babelio

Mon avis :

Fan d'Agatha Christie, je ne savais pas qu'elle avait écrit des nouvelles fantastiques tout au long de sa carrière. Celles de ce recueil ont été publiées entre 1933 et 1971. Il y est question de sciences occultes, avec des histoires de maison hantée, d'esprit vengeur, de possession. Les intrigues sont de qualité et d'intérêt inégales.

 

J'ai beaucoup aimé "Le cas étrange de Sir Arthur Carmichael" avec son histoire de chat fantôme, elle est originale et bien menée. "Dans un battement d'ailes" est basée sur une idée pertinente: celle d'un milliardaire prisonnier de son argent qui l'empêche d'atteindre la liberté d'esprit. Dans "La vivante et la morte", l'auteure imagine une héroïne, Félicie Bault, à "l'âme double", tantôt idiote, tantôt raffinée comme sa camarade Annette. "Fleur de Magnolia" est une histoire d'amour habilement construite et à l'issue surprenante. "Le miroir" est dans le même esprit (ah ah): la vision prophétique du narrateur l'a-t-elle sauvé ou condamné?

 

Mais dans l'ensemble, ces nouvelles n'ont pas la tension et la fluidité des romans policiers qui ont fait le succès d'Agatha Christie. Les récits manquent de suspens, on est tout de suite dans le vif du sujet ou bien au contraire l'intrigue traîne un peu. Dans "La dernière séance", on devine d'emblée ce qui attend la médium ("Supposons que les esprits, eux, ne la lâchent pas?"). L'ambiance du "Flambeau" manque d'intensité là où devrait régner la peur. Certaines histoires sont confuses voire franchement fantasques. Bref c'est déconcertant car on ne retrouve pas le style habituel de l'écrivain. Mais je suis contente d'avoir découvert cette autre facette de la reine du crime!

Patricia Deschamps, juin 2020


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

Zoom sur J.-P. Blondel
Zoom sur J.-P. Blondel
Voir le lauréat
Voir le lauréat
recueil de nouvelles
recueil de nouvelles