La vie de Norman

de Stan SILAS

Tome 2 : Virée scolaire

Makaka, 2011, 64 p.
Makaka, 2011, 64 p.

 

Dire que je l'ai trouvé bizarre. En fait, il est drôle.

 

Le voyage scolaire organisé par la maîtresse de Norman emmène cette année les six enfants à... la fête de la bûche ! Depuis qu'elle y a été élue "Miss Bûche" en 2002, madame Plébaire y retourne en pèlerinage chaque année.

 

Mais à leur arrivée, le petit groupe découvre un village désert : il vient d'être décimé par des meurtres abominables...

Mon avis :

C'est avec cet album que j'ai découvert Norman le petit garçon psychopathe. Cependant ce n'est pas lui qui m'a le plus marqué mais le personnage de la maîtresse, que j'ai trouvé déjanté à souhait ! J'ai aimé le côté anti-pédagogique qu'elle affiche sans vergogne ("S'occuper des enfants, t'es malade ?! Je les colle aux animations et je les récupère à la fin de la foire !"), son allure de "miss" défraîchie, ivrogne habituée des bars depuis que tous les hommes lui sont passés dessus à son élection ("C'est important pour un petit garçon de connaître son père. En plus il a la chance d'en avoir plusieurs"). Elle m'a fait beaucoup rire, et c'est bien là la force de cette série : le gore est tellement poussé à l'extrême, tellement sordide, qu'il en devient drôle. Le ton est donné dès la scène d'ouverture, particulièrement sanglante, qui reprend tous les clichés des pires films d'horreur en y ajoutant une pointe d'humour noir ("Maman est en haut. Ça fait six mois qu'elle dort.") que certains pourront trouver déplacé mais que personnellement j'adore !

Mai 2017

rubrique Horreur
rubrique Horreur
rubrique BD
rubrique BD

Tome 4 : Histoires d'effrayances

Makaka, 2012, 63 p.
Makaka, 2012, 63 p.

Cette année, Noël manque d'ambiance chez Norman : sa sœur a disparu un mois auparavant et sa mère est persuadée que c'est lui qui l'a tuée.


Du coup Norman commence à douter que le père Noël passe lui apporter son masque de hockey... Heureusement, tonton Cyprien a promis de téléphoner au pôle Nord pour vérifier que le petit garçon est bien sur la liste.


Mais dans la nuit, la mère de Norman débarque dans la chambre armée d'un couteau afin de tuer son monstre de fils... Tonton intervient, et en oublie d'appeler le père Noël. Et ça, pour Norman, c'est tout simplement inadmissible...

Mon avis :

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Norman, c'est un petit blondinet tout mignon... qui cache un tueur psychopathe. Comme dans les précédents albums, on passe sans cesse de l'innocence à l'horreur, du garçonnet rêvant au père Noël à l'abomination réglant tout par la violence et le sang. Si deux petits personnages "ange et démon" représentant équitablement sa part de gentillesse et de méchanceté, sont présents dans les premières pages de l'album, l'ange finit vite par disparaître au profit d'un diable n'en finissant plus de grandir et grossir au fur et à mesure que gonflent haine et colère dans l'esprit du jeune héros. Noël sanglant donc, gore même, entre macchabées et zombie, hémoglobine écarlate et humour noir. Si le principe est moins captivant que dans les premiers tomes, il reste efficace pour les amateurs du genre !

Novembre 2015

rubrique Horreur
rubrique Horreur
voir d'autres histoires de Noël
voir d'autres histoires de Noël
du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte