La saga d'Elka, tome 1 : Bracelets de fer

de Muriel ZÜRCHER

Fleurus, 2016, 300 p.
Fleurus, 2016, 300 p.

 

Elka, jeune princesse viking, fille du chef du village, est une jeune fille hautaine plutôt détestable.

 

Lorsqu'on apprend que son père est mort en lâche, en terre étrangère, c'est elle qui subit la honte de la trahison. Déchue, mais fière de son haut lignage, la jeune fille refuse le mariage qui lui est proposé.

 

Accompagnée de son frère et de Sven, un esclave épris de liberté, Elka quitte le village, comptant sur son caractère pour tenir bon et lutter coûte que coûte afin de préserver son rang et son sang.

L'avis de Catherine, prof doc :

Une immersion chez le peuple viking avec ses règles, ses coutumes et ses croyances.

Il n'est pas coutumier d'avoir une héroïne si antipathique dès le départ. C'est le parti pris de l'auteur, un défi, et ça fonctionne! On va malgré tout s'attacher progressivement à cette jeune personne qu'on apprend à connaître. Sa force de caractère et sa conviction profonde gagnent le respect sinon la compréhension. 

Les autres personnages sont également bien trempés et nettement remarquables. Parfois très touchants. Les descriptions des paysages traversés sont sublimes, parfois féeriques, toujours poétiques, et ajoutent beaucoup à l'action. L'intrigue est habilement ficelée. Je me suis laissée surprendre plusieurs fois par des situations imprévues et ne me doutais pas de la fin. Je crois qu'il y a d'autres tomes à suivre, toutefois ce roman se lit aisément comme une histoire à part entière. 

 

Muriel Zürcher a ce don et ce pouvoir de renouveler sans cesse son écriture, d'inventer de nouveaux mondes toujours différents et tellement crédibles. Une fois de plus, elle nous emmène dans un univers singulier où priment les valeurs de l'entraide, l'amitié, la liberté (et les choix qui y sont mêlés) et la découverte de sa véritable identité. 

Roman initiatique, il nous pousse à nous interroger sur nous-mêmes et notre propre histoire.

Mars 2017


Les livres de Muriel Zürcher :


La saga d'Elka, tome 2 : Vengeances de sang

On mène le langskip comme on mène sa propre vie. Avec l'expérience et l'aide des dieux, on apprend à manœuvrer pour arriver sans encombre, à condition de savoir dans quel port on se rend.

Fleurus, 2017, 336 p.
Fleurus, 2017, 336 p.

Elka entreprend une expédition afin de retrouver le corps de son père et sauver son honneur. Elle est accompagnée de son frère Olof, de Sven, ancien esclave mais surtout ami fidèle, et Finna, la scalde rencontrée récemment et qui a décidé de composer la saga d'Elka. Ils se retrouvent en terre étrangère et font face à l'hostilité des habitants trop souvent pillés par les Vikings.

 

Bientôt ils apprennent que Bjorn, le père d'Elka ne serait pas mort. Il va falloir éclaircir bien des situations et affronter des personnes haineuses aveuglées par la vengeance. Elka et ses compagnons de voyage pourront-ils rentrer sains et saufs au pays ?

L'avis de Catherine :

J'ai trouvé ce deuxième tome un peu en-dessous du précédent. L'immersion au milieu des vikings est moins prenante étant donné que nous les retrouvons en terre étrangère bien loin de leur façon de vivre. Cette fois c'est surtout leur façon de penser, leur loi et coutumes qui priment. Et puis je n'ai pas vraiment reconnu Elka dont je gardais un souvenir de personnage exaspérant. On peut dire qu'elle a évolué !! Elle est à présent beaucoup plus posée et raisonnable même si elle reste fort têtue et décidée dans ses choix. 

L'intrigue est assez complexe avec plusieurs vengeances à assouvir, et une révélation très inattendue. de nombreux rebondissements à venir et un rythme soutenu pour une histoire qui met en avant la liberté individuelle et la place de la femme dans la société. le tout conté dans une langue fluide et travaillée, de quoi passer un agréable moment !

Août 2019

Du même auteur

différence
différence

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
adaptation BD
adaptation BD