La mystérieuse affaire de Styles

roman d'Agatha CHRISTIE

Curieuse, l'obstination que le détective Hercule Poirot met à empêcher l'arrestation immédiate d'Alfred Inglethorp pour le meurtre de sa femme, la riche châtelaine de Styles Court. Aussi bizarre, d'ailleurs, que l'entêtement d'Inglethorp à ne pas lever le petit doigt pour réfuter les charges qui s'accumulent contre lui.

 

C'est vrai qu'Inglethorp n'est pas le seul à bénéficier de cette mort ni le seul qui ait eu l'occasion de se procurer la strychnine qui l'a provoquée. Il y a aussi les beaux-fils de la victime, John Cavendish et son frère Laurence ; il y a Mary, l'épouse de John, et Cynthia, la protégée de la défunte.

 

D'un feu allumé en plein été, d'une empreinte dans une plate-bande et d'une tache de café, Hercule Poirot va tirer ce qui manque à la police officielle : les aveux du meurtrier et la solution de cette mystérieuse affaire.

Mon avis :

Voici la toute première œuvre d'Agatha Christie, publiée en 1920 (100 ans!), et donc la première apparition d'Hercule Poirot. L'enquête est racontée par Hastings ("évacué du front pour blessure"), et j'ai été surprise de constater que la réputation du détective belge était déjà ancrée (mais jusqu'à quel âge a-t-il vécu ce brave homme?!), tant pour sa perspicacité que pour son... originalité.

 

En fait, tout le système est déjà en place: le meurtre en huis clos (il y a peu de personnages), plan à l'appui; les indices et détails incongrus (une tache de bougie, une tasse écrasée, des bégonias fraîchement plantés...); et tous les petits secrets de Poirot! Celui-ci joue avec Hastings (et le lecteur!) à travers ses remarques énigmatiques qui laissent croire que l'on a tous les éléments sous les yeux et qu'il suffit de les assembler "avec méthode" (ben voyons). En réalité, le détective fait des démarches de son côté et ne dévoile jamais le fond de sa pensée. Il m'a semblé particulièrement excentrique dans cette première énigme, avec ses méthodes peu conventionnelles et ses réactions déstabilisantes ("Parfois il me semble qu'il est fou à lier, et puis, au moment où sa folie paraît la plus extrême, je découvre qu'elle cache de la méthode").

 

Ceci dit, la fameuse méthode fait la part belle à la psychologie des personnages, Poirot se montrant très attentif aux paroles et réactions de chacun. Il hésitera d'ailleurs à partager ses révélations pour préserver certain·e·s.

Une fois n'est pas coutume, l'enquête se termine par un procès. Ce qui n'empêchera pas notre fin limier de faire sa petite mise en scène finale ("une petite réunion au salon") pour dévoiler ses conclusions avec l'art du sensationnel qui le caractérise! Et heureusement parce que l'intrigue, complexe, comprend de nombreuses ramifications impossibles à extriquer!

Patricia Deschamps, mai 2021


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

relations mère-enfant/ado
relations mère-enfant/ado
roman adulte
roman adulte