L'auto-stoppeur : 9 nouvelles noires pour nuit blanche

Anthony HOROWITZ

La pièce était miteuse et en désordre. La moitié des fauteuils étaient élimés et usés (un peu comme certaines personnes qui s'y asseyaient, songea Kate).

Le livre de poche jeunesse, 2014, 237 p.
Le livre de poche jeunesse, 2014, 237 p.

L'auto-stoppeur

Jacob rentre d'une journée au bord de la mer avec ses parents. Il fait nuit et la pluie tombe à verse. Alors quand la voiture croise un auto-stoppeur, le père de Jacob s'arrête. Mais l'homme n'inspire guère confiance à l'adolescent... Et si c'était un psychopathe échappé de la Prison pour Aliénés Criminels devant laquelle ils viennent de passer ?

 

L'ascenseur

A l'approche de Noël, Mr et Mrs Smith ont emmené leur fils Eric à Londres pour qu'il choisisse ses cadeaux au grand magasin de jouets. Mais au moment de monter dans l'ascenseur de gauche, Eric s'est faufilé à la dernière minute dans celui de droite. Depuis, on ne l'a pas revu...

 

Le son du meurtre

Comme elle est sourde, la jeune Kate est équipée d'un appareil auditif relié à un boîtier afin de mieux entendre la voix de ses professeurs en classe. Mais chaque fois que son professeur de français, Mr Spencer, fait cours, il y a d'insupportables interférences... et Kate entend une voix qui répète : "Je vais la tuer."... La semaine suivante, la femme de Mr Spencer est retrouvée morte, assassinée...

Mon avis :

Comme dans la série Midnight library, les nouvelles de ce recueil ne font pas vraiment peur : il s'agit plutôt d'histoires entre thriller et fantastique, à l'ambiance angoissante et/ou à la chute inattendue.

Si certaines histoires m'ont prises au dépourvu, la plupart m'ont donné une impression de déjà vu. J'ai beaucoup aimé les deux premières, dans lesquelles le psychopathe n'est pas forcément celui qu'on croit et où le dénouement surprend. J'ai adoré l'histoire de l'oncle Nigel, l'obsédé du bronzage : elle comporte beaucoup d'humour ! J'ai été sensible à la jeune Kate qui, comme ma fille, porte un appareil auditif. Mais dans les autres récits, l'intrigue manque quelque peu d'originalité... Télépathie, rêve prémonitoire, maison hantée, c'est chaque fois la même trame : un adolescent, confronté à un phénomène surnaturel, se heurte à l'incrédulité des adultes. Certaines histoires étaient si transparentes que je suis allée vérifier que je n'avais pas déjà lu ce livre (la première édition date de 2008) !

Cependant je ne suis pas forcément bon public, lisant depuis mon adolescence des histoires "à faire peur"... Ce recueil peut tout à fait convenir à un jeune lecteur moins averti !

Octobre 2016


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte (sur Babelio)
roman adulte (sur Babelio)