L'agenda

de Hélène MONTARDRE

Quand je regarde ces documents étalés sur ma table basse, j'ai le vertige. Toi seul sais ce qui est vrai, ce qui est inventé.

Rageot, 2006, 122 p.
Rageot, 2006, 122 p.

Jérémie est en 5e. Un jeudi qu'il passe une heure au C.D.I., il trouve un agenda oublié par sa propriétaire. Sans réfléchir, il l'emporte.

 

Le soir, chez lui, Jérémie parcourt l'agenda afin de découvrir à qui il appartient. Une fille, sans aucun doute, vu tous les petits mots, les dessins et les poèmes qui le couvrent ! L'adolescent en serait presque jaloux : elle doit être très populaire pour qu'autant d'ami(e)s écrivent dans son beau carnet vert !

 

Mais d'indication sur son identité, aucune. Alors, soir après soir, Jérémie détaille chaque page de l'agenda afin de déceler le plus infime indice... Il compte bien la retrouver, cette mystérieuse fille!

Mon avis :

Quel roman déroutant ! Chacune de ses trois parties nous emmène dans une direction différente... Il en résulte une intrigue plus riche que ce que l'on aurait supposé, mais plus compliquée aussi.

Tout commence avec un bel agenda personnalisé, comme les adolescents en ont souvent, surtout les jeunes filles. Véritable objet intime, il exprime au jour le jour l'état d'esprit, les espoirs, les doutes, les amitiés de sa propriétaire. Et nous les garçons, se demande Jérémie, oserions-nous étaler ainsi nos sentiments ? Il leur est souvent si difficile d'extérioriser ce qu'ils ressentent...

Et puis dans la partie suivante, le jeune héros découvre un terrible secret dans ce fameux agenda. Changement de ton, on passe de la légèreté à un thème grave traité avec pudeur. Jérémie, jusque là touché par l'ambiance poétique qui se dégageait du carnet vert au point d'en avoir ritualisé la lecture, cherche à comprendre la douleur qui se cache derrière l'écriture violette caractéristique de sa propriétaire.

Changement de perspective cette fois dans la dernière partie ! On comprend que l'auteur a joué avec son lecteur tout au long de l'histoire, sans que l'on ait une seule fois soupçonné le double jeu du personnage ! Certes on nous dit bien que l'agenda "est en train de [le] transformer"... mais pas au point de ne plus discerner le vrai du faux ! Des éclaircissements nous sont apportés, mais le retournement de situation est si déstabilisant qu'il faut relire plusieurs fois pour bien assimiler.

Un roman qui, bien qu'un peu ancien, reste pertinent : à l'heure des réseaux sociaux, il est bon d'encourager le retour à un intime véritable. De plus le thème traité (que je ne peux vous dévoiler sous peine de casser le suspens !) reste approprié malgré une intrigue qui peut sembler confuse sur la fin.

Septembre 2015

voir aussi "La fille aux yeux noirs" de Stéphane Daniel
voir aussi "La fille aux yeux noirs" de Stéphane Daniel


Un 2e conseil lecture pour 1 clic de plus !


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte (sur Babelio)
roman adulte (sur Babelio)