L'éclat d'obus

roman de Maurice LEBLANC

Payot, 2013, 320 p.
Payot, 2013, 320 p.

Nous sommes en 1914. Paul Delroze et Elisabeth d'Andeville viennent de se marier et se rendent au château d'Ornequin, propriété du comte d'Andeville, le père d'Elisabeth, situé à quelques kilomètres de la frontière allemande, au dessus du village de Corvigny. Le comte a fermé et quitté le château une quinzaine d'années plus tôt à la mort de sa femme, Hermine. Paul raconte à Elisabeth un souvenir d'enfance particulièrement traumatisant. En 1898, alors que son père et lui se promenaient en forêt, ils surprirent une entrevue secrète à laquelle participait l'empereur Guillaume II. La femme qui accompagnait le Kaiser a ensuite poignardé à mort le père de Paul et grièvement blessé celui-ci.

 

Enfin arrivés à destination, Elisabeth fait visiter le château à Paul et, arrivés dans la chambre de la Comtesse défunte, ils tombent en arrêt devant le portrait de celle-ci. Paul y reconnaît immédiatement la meurtrière de son père ! Sous le choc, il quitte le château. La guerre est déclarée et Paul est enrôlé. Désespéré mais courageux, il s'y illustre par différents exploits. Mais son passé va bientôt le rattraper et lorsque qu'il apprend que les Allemands occupent le château d'Ornequin, il n'aura de cesse de trouver la clé de l'énigme et de sauver Elisabeth, séquestrée par l'ennemi.

L'avis de Fabien, bibliothécaire :

Ecrit en 1914 et publié en feuilleton durant 1915, L'éclat d'obus est un roman indissociable du contexte dans lequel il est sorti. L'auteur y décrit le début de la guerre de manière très réaliste, avec de nombreux détails macabres, les Allemands y sont décrits comme des barbares et l'on a évidemment droit à quelques vibrantes envolées patriotiques. Néanmoins L'éclat d'obus est aussi un palpitant roman d'aventure et d'espionnage, Maurice Leblanc étant évidemment un maître du genre. Il faut d'ailleurs être sacrément habile pour parvenir à faire avaler au lecteur une histoire aussi abracadabrante, avec ses hasards bienvenus, ses coups de théâtre invraisemblables et ses résolutions finales tirées par les cheveux ! Mais là est le génie de Leblanc, on ne s'aperçoit des ficelles qu'une fois le livre refermé. Du grand art !

A noter que si L'éclat d'obus est présenté comme un épisode des aventures d'Arsène Lupin, le personnage n'est évoqué que brièvement vers le milieu du roman. Il n'apparaissait d'ailleurs pas dans sa toute première version.

Mars 2016

du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- A la Une -

- Zoom sur -

 

- Lire et relire -