K-Cendres

de Antoine Dole

Quelqu'un pour la croire...

Editions Sarbacane (Exprim'), 2011
Editions Sarbacane (Exprim'), 2011

1995, à l'hôpital psychiatrique. Alexandra est recluse en chambre capitonnée depuis qu'elle est enfant. L'équipe médicale teste avec elle la thérapie par la musique. La jeune fille ne le supporte pas et se plante un stylo dans le tympan.

2010, au Zénith de Paris. Alexandra est devenue K-Cendres, une star montante du hip hop, adulée par son public pour ses impros sur scène. Sauf que la jeune femme n'a pas changé : dépressive et instable, elle est plus tourmentée que jamais. Non seulement personne ne comprend ses mots, mais personne n'arrive à percer le mystère de ses "Prophéties", qui est d'ailleurs le titre de son premier album.

Car les impros de K-Cendres sont en fait la transcription en paroles des flashes divinatoires que la musique provoque en elle. Sur scène, K-Cendres prédit chaque fois la mort d'un de ses fans présents dans le public... Mort qui se confirme le lendemain dans les journaux, sans que la jeune femme n'ait pu l'empêcher puisque personne ne la comprend, ou du moins ne veut la croire.

A commencer par l'équipe de son label, "3fall" : sous prétexte d'apaiser ses crises, on la drogue, toujours plus, pour qu'elle devienne un pantin manipulable et qu'elle rapporte un maximum d'argent. Seul son garde-du-corps Marcus, tente de la protéger comme il peut des autres et surtout d'elle-même...

Texte d'après : batifolire.canalblog.com

Mon avis :

Antoine Dole revisite le mythe grec de la prophétesse Cassandre qu'il transpose dans l'industrie hip hop. Une idée originale même si le roman est chargé de souffrance et de noirceur.

 Novembre 2011

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte