Joseph Wresinski : "Non à la misère"

de Caroline GLORION

Actes Sud junior, 2008, 95 p. (Ceux qui ont dit non)
Actes Sud junior, 2008, 95 p. (Ceux qui ont dit non)

 

Le 14 juillet 1956, le Père Joseph rejoint les 252 familles rassemblées dans le bidonville des sans-logis à Noisy-le-Grand, dans la région parisienne. Il y éprouve un véritable choc. "Ce jour-là, je suis entré dans le malheur", écrira-t-il plus tard. Désormais, il consacrera toute son énergie à se battre contre la misère. Avec les familles vivant à Noisy-le-Grand, le père Joseph Wresinski créera une association qui deviendra "Aide à Toute Détresse" (ATD).

Mon avis :

Quand j'ai débuté cette lecture, je ne savais absolument pas qui était Joseph Wresinski. J'ai été impressionnée par "ce curé pas comme les autres" qui, dans la lignée de l'abbé Pierre, a consacré sa vie à lutter aux côtés des miséreux. Joseph Wresinski ne s'est en effet pas contenté de mener des actions POUR les familles défavorisées: il vivait AVEC elles dans une baraque du bidonville de Noisy-le-Grand! Ce "curé entêté et bourru", qui avait lui-même connu une enfance de misère, avait décidé de partager le quotidien de "son peuple".

 

Son objectif était de "prendre à rebrousse-poil les idées toutes faites sur la charité": pour lui, il était indispensable de sortir de l'assistance en donnant aux pauvres "les possibilités de leur libération". Rien de pire que "de se savoir inutile, ne pas trouver d'emploi, d'activité". C'est une souffrance intolérable, une humiliation qui ne peut mener qu'à la violence. Dans le bidonville de Noisy, tout est fait pour que les gens retrouvent leur dignité et deviennent acteurs de la sortie de l'exclusion. Avec les bénévoles, le "curé de la racaille" met en place un foyer féminin (pour le linge mais aussi les soins esthétiques), un jardin d'enfants, des ateliers (de mécanique, de peinture...), des bibliothèques dans les rues ("qui permettent aux enfants de découvrir le monde mais aussi d'apprendre et de réfléchir") ainsi qu'un lieu d'échanges entre adultes "pour apprendre à s'exprimer et à formuler sa pensée". Chacun contribue à faire fonctionner ces services.

 

C'est quand l'autrice évoque la fondation du mouvement ATD Quart monde que j'ai réalisé à quelle personnalité j'avais affaire. Cette association qui "Aide à Toutes les Détresses" partout dans le monde est très connue. Le "quart monde" fait référence au quart état sous la Révolution française ("Nous formons une classe sociale héritière de "ce peuple de sous-prolétaires"). Le carnet photos en fin d'ouvrage permet de mieux mesurer l'action d'ATD dans les pays défavorisés. Enfin l'autrice fait des rapprochements avec d'autres personnes investies dans la lutte contre la misère comme Coluche, l'abbé Pierre ou encore Geneviève Anthonioz-de Gaulle (qui reprend le flambeau de Joseph Wresinski à sa mort), ce qui permet d'ouvrir d'autres pistes sur ce combat.

Patricia Deschamps, juin 2022


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram et Youtube

N'oublions pas les classiques !

- Bande dessinée adulte -

western féministe
western féministe