I.R.L.

de Agnès MAROT

Nous n'avons qu'une illusion de bonheur qui nous fait perdre le sens des réalités.

Gulf Stream, 2016, 444 p. (Electrogène)
Gulf Stream, 2016, 444 p. (Electrogène)

Chloé menait une vie de lycéenne ordinaire jusqu'à ce qu'elle remarque la présence des caméras : comme tous les habitants de Life City, elle est filmée en permanence, personnage malgré elle de "Play Your Life" l'émission qui divertit des milliers de téléspectateurs IRL ("in real life", dans le monde réel). C'est un certain L. qui les lui a montrées. Il la contacte désormais tous les jours par mail.

 

Depuis, Chloé doit continuer de faire semblant alors que les questions se bousculent dans sa tête. Est-il possible que personne avant elle n'ait remarqué les caméras ? Qui est ce mystérieux L. caché derrière son écran ? Que manigance-t-il ?

 

Quel que ce soit le but de cet odieux système, Chloé est bien déterminée à tout dévoiler. Un soir, elle prend le contrôle de la chaîne TV pour s'exprimer...

Mon avis :

Un roman de science-fiction qui fait réfléchir à la notion de liberté.

Apprendre que l'on fait partie d'une émission de télé-réalité à son insu, il y a de quoi se révolter ! Surtout lorsqu'on réalise que les coupures et montages de la production ont influencé les votes des téléspectateurs et donc interféré sur les événements de sa vie... Ainsi "c'est l'audience qui décide" que le beau Hilmi n'est pas destiné à Chloé mais à Elsa, sa meilleure amie !.. Aiguillée par L., l'adolescente se rend compte que le PDG de la chaîne, Arn Rinku, manipule les téléspectateurs pour mieux influencer le programme, et il a d'ailleurs décidé malgré elle de faire de "cette gamine l'idole du public dans laquelle chacun pourrait se retrouver". Certes le thème de la manipulation par les médias n'est pas nouveau, mais l'histoire ne s'arrête pas là : une révélation surprenante attend le lecteur dès le cinquième chapitre !

Et c'est ce que j'ai avant tout apprécié dans ce roman : l'auteur ne dilue pas un mystère qui ne sera élucidé en bloc qu'à la fin mais au contraire distille les révélations de manière à faire évoluer l'intrigue constamment. Car la manipulation mise à jour par Chloé va très loin, remettant en cause son existence-même : "Comme si quelqu'un d'autre, dans ma tête, voulait me dicter ce que je dois faire"... Réalisant qu'elle n'est "qu'une marionnette", elle envisage dès lors son existence sous un angle bien différent ! Et c'est cet électrochoc qui la pousse à la révolte ("Je ne me laisserai plus faire"), avide de gagner cette liberté qu'on lui refuse. Cependant l'ennemi est bien plus puissant qu'elle l'imaginait et le terrain sur lequel elle s'engage, plein d'incertitudes.

La Chloé révoltée m'a souvent fait penser à Katniss, d'ailleurs certaines scènes (avec les costumières et les maquilleuses, dans les soirées médiatisées, dans le quartier défavorisé à organiser la coalition) rappellent des épisodes de Hunger games. Comme dans celui-ci, tout s'enchaîne très vite, sans temps mort. Les nombreux allers retours dans le temps font office de teasers. Mais la problématique de l'Intelligence Artificielle apporte une autre dimension au récit, développant des pistes de réflexion passionnantes. Ainsi, on relativise certaines expressions communément utilisées comme "Je suppose que je n'ai pas le choix", véritable leitmotiv du texte (et pour cause !). Et surtout, on retiendra la philosophie de l'héroïne sur laquelle certain(e)s devraient prendre le temps de méditer : "Ils essaient d'améliorer leur quotidien eux-mêmes au lieu d'envier celui des autres à travers un écran"...

Février 2017

Jeux vidéo et mondes virtuels


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

thriller adulte
thriller adulte

- Lire et relire -