Green class

Bande dessinée de Jérôme HAMON (scénario) et David TAKO (dessin)

1. Pandémie

Évoluer ou disparaître, telle est la dure loi de la nature.

Le Lombard, 2019, 72 p.
Le Lombard, 2019, 72 p.

 

De retour d'un voyage scolaire dans les marais de Louisiane, une classe de jeunes Canadiens se retrouve immédiatement plongée en plein cauchemar. Un mystérieux virus s'est répandu, transformant peu à peu les humains en inquiétants monstres végétaux. L'armée a pris le contrôle du territoire.

 

Mis en quarantaine, forcés d'abandonner un des leurs, cinq d'entre eux décident de se rebeller. Fin du monde ou pas, ils resteront maîtres de leur destin...

(4e de couverture)

Mon avis :

Lire le début
Lire le début

Un groupe de jeunes en foyer qui n'ont pas froid aux yeux, un virus "extrêmement contagieux" qui "n'arrête pas de muter", des contaminés à l'allure de monstres végétaux et au comportement zombi, une ambiance post-apocalyptique ("La zone est fermée, ils ont repris la technologie qui avait été développée pour construire le mur avec le Mexique") et des habitants en mode survie ("Les gens ont une telle haine des infectés que les choses ne vont pas tarder à dégénérer") : tous les éléments sont réunis pour une aventure palpitante. Pourtant il m'a manqué un petit quelque chose... Je crois que je m'attendais à être davantage impressionnée par le graphisme, dont j'ai trouvé les couleurs sombres et les personnages maussades.

 

Le scénario soulève quelques pistes intéressantes, notamment le décuplement de capacités physiques liées à la métamorphose des infestés : de quoi sont-ils capables? Quelle est cette créature gigantesque qui surgit à la dernière scène? Les contaminés perdent-ils complètement leur conscience humaine? Le jeune Noah en effet, qui a des moments de lucidité (quand il écoute de la musique), semble prisonnier de son enveloppe végétale mais toujours "présent". La question de l'humanité se pose également pour les personnes encore saines : "On finira tous par choper ce putain de virus... La seule chose qu'on puisse décider, c'est la façon dont on va se comporter d'ici là... Est-ce qu'on va rester humains ou pas ?" Je suis curieuse de voir comment va évoluer l'intrigue!

Patricia Deschamps, mai 2019


2. L'Alpha

Le Lombard, 2020, 64 p.
Le Lombard, 2020, 64 p.

 

Le géant végétal a brisé le mur qui isolait la région. La quarantaine est rompue et nos héros peuvent découvrir le monde extérieur. Leur déception est terrible, la contamination s'est étendue à tout le pays. Mais Lucas, Beth, Linda et Sato n'ont pas le temps d'y penser. Le géant a emmené Naïa et Noah, et il est urgent de les retrouver.

 

(4e de couverture)

Mon avis :

Voilà plus d'un an que j'ai lu le tome 1 alors j'ai apprécie le résumé en début de volume. Pour autant j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, à raccrocher l'action et à resituer les différents protagonistes. On apprend quelques éléments nouveaux sur les infectés: ce sont des créatures évoluées qui communiquent entre elles et fonctionnent selon une hiérarchie (les autorités recherchent leur alpha). Le dessin offre de belles scènes apocalyptiques et les monstres végétaux sont particulièrement repoussants. Mais ce qui frappe le plus, c'est la similitude avec la situation que l'on connaît actuellement avec le covid19: des phrases comme "Tout le pays est touché par le virus", "Il faut apprendre à vivre avec" font curieusement écho... L'album se termine sur un coup de théâtre, cependant je n'ai pas assez accroché au scénario pour avoir envie de lire la suite...

Patricia Deschamps, septembre 2020

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

sélection thématique
sélection thématique

- Lire et relire -

thriller adulte
thriller adulte