Flora Banks

roman d'Emily BARR

«Elle ne se doute clairement de rien.» Ça, c'est l'histoire de ma vie. Jusqu'à Drake.

Casterman, 2017, 384 p.
Casterman, 2017, 384 p.

Flora souffre d'amnésie antérograde depuis l'âge de 10 ans, elle en a aujourd'hui 17 mais pense souvent encore comme une petite fille. Toutes les deux ou trois heures, elle oublie tout et doit relire son cahier où tout est consigné. Elle écrit sur ce cahier, des post-it ou encore sa main afin de se souvenir.

 

Mais tout change le jour où Drake l'embrasse: Flora se souvient! C'est son premier souvenir d'après sa maladie. Elle va alors tout tenter pour retrouver ce jeune homme amoureux d'elle qui est parti étudier au Spitzberg. Mais comment envisager voyager sans se perdre alors qu'elle oublie au fur et à mesure jusqu'à ne plus savoir qui elle est?

L'avis de Catherine, prof doc :

Ce roman écrit à la première personne commence de façon saisissante dans un paysage époustouflant et une situation des moins banales. Puis on rencontre Flora dans une fête chez elle en Cornouailles, et on la suit dans son quotidien chamboulé par un baiser. 

Le récit est fascinant par son côté répétitif, quasi obsessionnel car chaque fois que Flora oublie elle doit tout relire dans son cahier ou la boite qu'elle cache sous son lit. Elle a le réflexe de tout noter, tout consigner car elle a conscience qu'elle va oublier. Il y a également des post-it sur les murs dans chaque pièce car elle oublie aussi où regarder ou bien pourquoi elle a écrit telle chose si le message n'est pas suffisamment clair. le lecteur relit donc lui aussi plusieurs fois les mêmes indications mais tout le talent d'Emily Barr est là: jamais on ne se lasse, on entre dans ce système avec Flora et on la suit.

Le récit est également palpitant car il alterne habilement le passé et le présent de façon très rythmée. L'auteur nous livre sans qu'on le sache d'infimes indices sur la situation véritable de Flora. On s'attache pourtant aux petits détails tant la part de mystère est grande mais la vérité est bien dissimulée. Enfin le récit est dépaysant avec la vie si singulière en été au Spitzberg où il fait constamment jour et qui offre des paysages fabuleux.

 

Je suis soufflée par la qualité d'écriture de cette auteur que je ne connaissais pas. L'intrigue est savamment ficelée et elle a su m'emporter dans une lecture addictive au point où je ne pouvais plus poser le livre avant de l'avoir fini. Dès les premières pages, on se sent proche du personnage de Flora grâce aux détails bien choisis auxquels elle se raccroche. La situation est terrible pour elle, mais sa force de caractère et sa volonté bouleversent. On a envie qu'elle s'en sorte, elle le mérite ! Le lecteur n'en sait pas plus qu'elle alors c'est comme si on cherchait ensemble pour comprendre ce qu'il se passe.

Un titre énigmatique, une couverture marine très sobre et l'absence de résumé en quatrième de couverture nous oblige à plonger de plein pied dans le récit sans a-priori. Mais ensuite on ne sait plus sur quel pied danser, on n'a rien à quoi se raccrocher : la mémoire de Flora n'est pas fiable et on doute parfois des gens autour d'elle. Ne vont-ils pas profiter de sa faiblesse et la manipuler ? 

Ce roman est génial, je n'ai jamais rien lu de tel !

Février 2017

voir aussi "Avant d'aller dormir" de S.J. Watson
voir aussi "Avant d'aller dormir" de S.J. Watson

 

Un 2e conseil lecture pour 1 clic de plus !

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- Coup de cœur -

roman adulte
roman adulte