Esperluette

roman d'Anne VANTAL

Actes Sud junior, 2020, 88 p. (D'une seule voix)
Actes Sud junior, 2020, 88 p. (D'une seule voix)

 

Cette lettre à Jordan, elle a brusquement éprouvé le besoin de l’écrire, après être retournée par hasard sur le «lieu du crime», rue Mozart devant un immeuble bourgeois du 16e arrondissement parisien. Une lettre pour parler d’elle, de lui, de leur passé. Il lui aura fallu des années pour trouver les mots de leur histoire, celle de deux gamins inséparables depuis l''école primaire, complices d'abord de petits chapardages et canulars, qui vont à l'adolescence passer aux mauvais coups. Jusqu’au funeste épilogue...  Comment se pardonner, se racheter ?

(4e de couverture)

Mon avis :

Une histoire d'amitié qui tourne au drame.

Entre Jordan et elle existe une amitié de toujours, si ancienne qu'elle ne se souvient même plus de leur rencontre, en maternelle ("Tu as toujours été près de moi"). Une amitié profonde, inconditionnelle, "à la vie, à la mort"... Revenue sur un lieu important pour eux (mais pourquoi?), elle évoque ses souvenirs de lui, de leurs quatre cents coups d'enfants jusqu'à la délinquance adolescente. Car leur complicité a fait boule de neige au fil des années, l'un entraînant l'autre, chacun incapable de refuser quoi que ce soit à son alter ego ("Je ne peux penser à moi hors de ta présence, comme si je n'avais jamais existé sans toi").

 

Le ton est à la fois nostalgique et serein, comme une catharsis douloureuse mais nécessaire. Que s'est-il passé lors de cette "fatale soirée"? Le récit se teinte de mystère au fil des pages. Si ce n'était pas forcément clair au départ (pourquoi écrit-elle cette lettre qui "ne sera pas postée"?), on comprend peu à peu que la narratrice a quelque chose à exorciser. Son attitude a évolué avec l'âge, elle s'est mise à jouer un triple rôle: à celui de la lycéenne sérieuse et à la fille unique aux petits soins de sa mère malade s'est superposée (subtilisée?) la petite aguicheuse complice des larcins de son copain.

 

La fidélité en amitié ira loin ("J'avais échappé à la justice, c'est vrai. Mais je n'échapperais jamais aux conséquences de mes actes."), trop loin mais malgré tout, Jordan restera pour toujours "mon frère, mon ami, mon double, la moitié de moi".

 

Patricia Deschamps, juillet 2020

Ecoutez-moi vous lire les premières pages
Ecoutez-moi vous lire les premières pages
du même auteur
du même auteur
du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

sélection thématique
sélection thématique

- Lire et relire -

thriller adulte
thriller adulte