Enquête très posthume

de Gérard Hubert RICHOU

Ombeline se disait toujours que le passé est le passé, enseveli définitivement. Et puis un jour, le passé ressurgit, vous saute à la figure, vous prend au cœur et devient du présent qui vous bouleverse l'âme et les vacances.

Lire c'est partir, 2014, 160 p.
Lire c'est partir, 2014, 160 p.

Comme chaque été, Ombeline et son petit frère Félix sont en vacances chez leurs grands-parents. Sauf que cette année, Ombeline, qui a treize ans, n'a vraiment aucune envie d'aller s'ennuyer dans le sud : toujours les mêmes balades, les mêmes anecdotes mille fois rabâchées... l'adolescente en a assez !

 

Mais un mystérieux message sur un cénotaphe (une tombe sans corps) va entraîner Ombeline et Papy à enquêter sur une vieille affaire : "A notre fils qui, ici, a été frappé d'une mort instantanée en tombant de sa charrette le 1er août 1864, Louis Baroni, âgé de 24 ans"...

 

Papy se souvient que c'était l'un des amis d'enfance de son grand-père Alban. Au fond du grenier, il retrouve les cahiers intimes de son aïeul qui était instituteur. Grands-parents et petits-enfants espèrent y trouver des indices sur cet étrange incident qui a été étouffé à l'époque...

L'avis d'Anaïs (10 ans, en CM2) :

J'ai choisi ce livre parmi les quatre que proposait la maîtresse parce qu'il parle d'une enquête et que j'aime ça. Au début il y a du mystère et beaucoup de suspense. Mais arrivé à la moitié, le récit devient un peu ennuyeux : la famille ne fait pas vraiment d'enquête, juste la lecture des carnets d'Alban pour trouver l'assassin de Louis. Il y a de nombreux extraits de carnets qui nous plongent dans le passé, ça devient plus historique, et un peu lassant. De plus, il y a beaucoup d'hypothèses émises par les uns et les autres et on finit par s'emmêler.

Ce n'est que sur la fin, quand la petite famille se rend compte qu'Alban n'a pas la clé de l'énigme (ou n'a pas souhaité l'écrire), qu'elle commence à enquêter en vrai, sur le terrain, et l'histoire redevient intéressante. Par contre, il y a beaucoup de mots de vocabulaire difficiles. Heureusement il y a aussi de l'humour. Et surtout, on sent que les "secrets poignants" du passé rapprochent les enfants et les grands-parents : ils sont de plus en plus complices alors qu'en arrivant, Ombeline était exaspérée de passer les vacances chez ses vieux papy-mamy de 84 ans ! Finalement, avec cette histoire de cénotaphe, elle découvre son grand-père "sous un autre jour".

Avril 2016

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
thriller adulte
thriller adulte