Des frères en finale

Fabrice COLIN

Des fois, quand je n'ai pas le moral, je ne peux m'empêcher de penser que Dieu est juste un vieux type qui a trop bu et qui passe ses journées à se gratter le nombril.

Rageot, 2016, 203 p. (Pop)
Rageot, 2016, 203 p. (Pop)

 

À Saint-Denis, Ilian, 11 ans, est le petit génie de la famille. Il adore les maths, raffole des statistiques, se joue des probabilités.

 

Son grand frère Taleb, lui, préfère le foot et rêve de devenir joueur professionnel. Leur père, jardinier au Stade de France, est sur la brèche : l’Euro approche. 

 

Mais voilà que Taleb se blesse... Refoulé dans les gradins à cause de sa jambe dans le plâtre, il se renferme et son attitude inquiète sa famille...

 

Mon avis :

Une belle histoire de fratrie sur fond de football !

Dans la famille El-Kader il y a le sérieux, Ilian, le petit frère turbulent, Enzo, le grand frère sportif, Taleb, le père assistant jardinier au Stade de France, la mère ancienne prof devenue femme de ménage, et le chien pépère, Aldo ! Leur passion commune ? Le foot ! C'est dire combien tout le monde est affligé en voyant Taleb si malheureux... "J'avais un point fort, et c'était le foot. Mais c'est terminé." : l'adolescent, qui n'a jamais été scolaire, voit en effet toutes ses chances d'avenir s'effondrer. Mais pour Ilian le fan de maths qui rationalise tout avec des chiffres, pas question de baisser les bras ! Si pour son frère, "ce qui est essentiel, c'est d'avoir les meilleurs joueurs", pour lui, c'est "la tactique qui est essentielle". Il trouvera un plan audacieux pour redonner confiance à son frère et lui faire envisager les choses autrement : "Le sourire de mon frère éclabousse la nuit".

 

Dans ce récit plein de vie, souvent drôle ("Chez lui, personne ne regarde le foot. Pauvre garçon."), facile à lire et agrémenté de sympathiques illustrations se glissent aussi de pertinentes réflexions. Sur l'optimisme tout d'abord, qui encourage à rechercher d'autres solutions possibles à une situation qui semble bloquée. Sur l'esprit de famille et l'entraide également, puisque les proches de Taleb n'hésitent pas à se mobiliser pour le jeune garçon. Sur le rôle des statistiques dans le sport, enfin, puisque Ilian, qui en est féru (il analyse tout, depuis la réaction des gardiens de but et des tireurs lors des penaltys, à la probabilité de gagner un match en fonction de différents paramètres !), finira par reconnaître, grâce à son amie Lina la fan de voyance, qu'il existe en tout événement une part d'aléatoire non quantifiable: "Si un jeu se pliait uniquement à des règles mathématiques, ça ne serait plus un jeu" !

Juin 2017


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Prix des Lecteurs en Seine
Prix des Lecteurs en Seine
Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
adaptation BD
adaptation BD