Demon slayer, tome 1

manga de Koyoharu Gotouge

Panini France, 2019, 192 p.
Panini France, 2019, 192 p.

 

Le Japon, au début du XXè siècle.

Tanjiro, un jeune marchand de charbon, mène une vie paisible jusqu'au jour où il découvre sa famille décimée par des démons mangeurs d'hommes. Sa jeune sœur, Nezuko, est la seule survivante. Mais elle a été contaminée et s'est à son tour transformée en démon...

Tanjiro entame une longue quête afin de sauver sa sœur et de venger sa famille.

 

(4e de couverture)

Mon avis :

C'est un élève qui m'a conseillé cette histoire de "pourfendeur de démons" cherchant à sauver sa petite sœur contaminée lors d'une attaque. Si elle ne semble présenter aucun danger pour les humains, Nezuko n'en reste pas moins possédée. Il est touchant de voir combien elle lutte contre sa nouvelle nature pour préserver son frère, et la détermination de celui-ci à la libérer.

 

Au-delà de ça, la trame est classique: Tanjiro se lance dans une longue formation auprès d'un mystérieux maître d'armes (qui porte un masque tengu) afin de devenir plus fort et plus rapide. Après des mois de dur entraînement, le voilà prêt à affronter les démons, sortes de monstres ayant la faculté de transformer leur corps -bras qui poussent sur la tête, etc. (attention, certains peuvent effrayer les plus jeunes). On ne peut les tuer qu'en leur tranchant la tête avec une lame spéciale ou en les exposant au soleil. Par ailleurs, "la puissance des démons est proportionnelle au nombre d'humains qu'ils ont dévorés"... Mais Tanjiro a un atout non négligeable: un odorat hors du commun qui lui donne des indices sur ses ennemis. Ce tome 1 se termine en plein milieu de son premier combat.

Patricia Deschamps, juillet 2022


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram et Youtube

Sur Netflix

N'oublions pas les classiques !