Christmas pudding

Jamais de scandale, c'est ce qui importe.

Le livre de poche, 2002, 186 p.
Le livre de poche, 2002, 186 p.

"Il faut que je vous raconte une petite histoire. Il s'agit d'un jeune prince oriental. Il est venu en Angleterre apportant avec lui un rubis renommé qu'il désirait faire monter en collier pour la princesse qu'il allait épouser.

 

Malheureusement il a fait à Londres la connaissance d'une très jolie personne qui, si elle ne s'intéressait que relativement à lui, s'intéressait beaucoup à ce bijou. Elle s'y intéressait si fort qu'un jour elle a disparu avec le joyau qui appartenait à la famille du prince depuis des générations, et le pauvre garçon s'est trouvé dans un abominable pétrin.

 

Alors il est venu trouver Hercule Poirot et lui a dit : "Retrouvez-moi mon rubis". Or la jolie personne connaissait un ami qui s'était déjà livré à diverses transactions des plus douteuses : vente à l'étranger de bijoux passés en fraude... J'ai appris que ce monsieur passait les fêtes de Noël dans la maison où nous sommes. Grâce à un peu de diplomatie j'ai été également invité..."

Mon avis :

mon édition de 1988 !
mon édition de 1988 !

Partagez un authentique "Noël traditionnel anglais" avec le célèbre détective belge ! Si comme lui vous craignez les courants d'air des vieux manoirs, rassurez-vous : le "chauffage au mazout" y a été installé, ainsi que tout "le confort moderne" (de 1960). A la différence du Noël d'Hercule Poirot, tous les ingrédients d'une belle fête familiale sont réunis : des grands-parents généreux, des petits-enfants pleins de vie, de la neige, et aussi "toutes les mêmes vieilles choses d'autrefois : l’arbre de Noël, les bas suspendus, la soupe aux huîtres, la dinde et le plumpudding dans lequel on a mis la bague, le bouton pour le vieux garçon, la pièce de monnaie et tout le reste"... à savoir le fameux rubis qu'Hercule Poirot est sensé retrouver ! Mais comment confondre les coupables ? Il n'y a en effet pas de meurtre (quoique...) dans cette courte nouvelle pétillante, mais beaucoup d'humour et de malice !

D'autre part c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé Miss Marple dans la dernière histoire (mon édition n'en contient que trois), Le policeman vous dit l'heure. Loin d'être sénile comme certains voudraient le faire croire ("Ils se demandèrent si la bonne tante Jane, avec l'âge, ne confondait pas un peu le tiers avec le quart"), la vieille dame fait comme d'habitude preuve d'une "déduction fort habile" sans sortir de chez elle ! L'affaire est un sacré tour de passe-passe mais il en faut plus pour déstabiliser Miss Marple : "Il arrive souvent que, devant un fait ou une situation, on le considère à l'envers".

Un recueil que j'ai adoré relire !

Décembre 2017


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

sélection à destination des 6e
sélection à destination des 6e
Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
autobiographie
autobiographie