Barricades

de Charlotte BOUSQUET (scénario) et JAYPEE (dessin)

bande dessinée
bande dessinée
Gulf Stream, 2018, 72 p.
Gulf Stream, 2018, 72 p.

Sam a changé de lycée il y a peu, ses nouveaux camarades n'en connaissent pas la raison et elle fait tout pour leur cacher.

 

En fait elle est en pleine transition : anciennement Samuel, elle devient petit à petit Samantha. Cette transformation lui a coûté très cher dans son ancien lycée, elle a connu rejets et insultes, alors elle a pensé au pire.

 

Dans son nouveau lycée tout est différent, elle est chanteuse dans un groupe de rock, les autres élèves l'acceptent et l'intègrent, elle respire enfin et peut se tourner vers l'avenir, mais jusqu'à quand ?

Mon avis :

Une héroïne fragile et pudique autour d'un thème délicat : le transgenre.

Traumatisée par ce qu'elle a vécu dans son ancien lycée, Sam - Samantha ex-Samuel - a "la trouille de faire confiance, de me dévoiler" à ses nouveaux amis avec qui elle redémarre tout à zéro. Si elle est "autorisée à utiliser les toilettes des filles" par le nouveau proviseur mis dans la confidence, elle est "sans arrêt sur la défensive" et on la comprend. Insultes, humiliations, rejet : rien ne lui a été épargné et il est humain de chercher à se protéger. D'autant plus que si ses parents sont à ses côtés, s'inquiétant constamment de son bien-être, sa "Mamyvonne" tient des propos odieux parce qu'elle n'est "pas foutue de l'accepter telle qu'elle est". Le personnage incarne de manière très forte tous ces jugements blessants, insupportables, que l'adolescente craint et fuit. Le dessin de Jaypee, utilisant beaucoup de traits noirs, donne un style assez sombre qui évoque bien l'état d'esprit de Sam, toujours hantée par les cruautés passées, évoquées dans des flashbacks sans paroles mais poignants.

 

Cependant rien n'est pesant dans cette histoire, au contraire la jeune fille est déterminée à se montrer optimiste, marchant sur le fil de l'espoir telle une funambule incertaine, oscillant entre crainte que tout recommence et aspiration à une nouvelle vie : "Je ne peux pas passer le reste de ma vie à me planquer". Si l'opération officialisant son changement de sexe ne se fera pas avant sa majorité, "mon assurance se reconstruit avec l'affirmation de mon identité". Avec les membres de son nouveau groupe de rock, notamment le sympathique Nolan, elle se sent appréciée et soutenue - ils le lui prouveront d'ailleurs dans la dernière scène. Celle-ci, illustrée par des vignettes de plus en plus lumineuses, fait comprendre que, si rien ne sera simple ("Il y aura toujours des jugements, de l'ostracisme, de la curiosité malsaine"), Sam n'est désormais plus seule, et on la quitte main dans la main avec ses amis, un beau ciel bleu se dégageant derrière les larmes.

Août 2018

► Voir aussi


Des mêmes auteurs


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte