Aimez-moi, maintenant

de Axl Cendres

Il y a trois catégories de Familles d'Accueil : celles qui vous veulent du bien, celles qui veulent du fric, et celles qui vous veulent du mal. La troisième catégorie, c'est des gens qui ont des enfants et aussi des perversions, sauf qu'ils préfèrent essayer leurs trucs avec des gamins dont tout le monde se fout. Et ça existe pour de vrai, les gens vraiment mauvais. Je le sais parce que j'en ai connu aussi.

Editions Sarbacane, 2008 (Exprim')
Editions Sarbacane, 2008 (Exprim')
Orphelin mal-aimé, le héros de ce livre passe son enfance entre Familles d'Accueil et retours au Foyer. A douze ans, il se retrouve en Maison de Redressement suite à une fugue. Là, un test révèle son Q.I. particulièrement élevé (142), et il est envoyé dans un Pensionnat afin d'intégrer une classe pour Enfants Précoces. Il commence alors des études brillantes qui suscitent autour de lui beaucoup d'admiration affectueuse.


"C'était donc ça, j'ai pensé, c'était ça qu'il fallait faire pour mériter l'amour des gens : réussir."

 

Mais à la fac de médecine, lorsqu'il est classé major de sa promotion, il se rend compte qu'il s'est fourvoyé : d'une part, il est un imposteur puisqu'il n'a, au fond, pas du tout envie de devenir médecin ; et d'autre part, il a confondu les sentiments en prenant pour de l'amour ce qui était en fait plutôt de la "Pitié Réconfortante" envers un orphelin qui arrive à s'en sortir malgré sa situation.


"Il y a évanouissement quand votre monde s'écroule,

quand vous comprenez brutalement que ce en quoi vous croyez

n'est en fait que des conneries."


Alors, désespéré, il s'enfuit sans prévenir personne, pas même Julia avec qui il était devenu proche. Il trouve refuge dans un bar fréquenté par une troupe d'habitués à la personnalité singulière, qui vont peu à peu le prendre sous leur protection.

Mon avis :

L'écriture, fluide et percutante, nous immerge dès les premières lignes dans l'esprit de ce personnage émouvant qui analyse de manière quasi scientifique les événements et les sentiments, à défaut de véritablement les ressentir : "(...) il suffisait de les dévisager pour comprendre comment ils attendaient que je réagisse. (...) En biologie, l'adaptation qui permet à un organisme vivant de survivre dans un environnement nouveau se nomme Acclimatation." Ce narrateur est d'autant plus attachant dans sa quête d'amour qu'on le sent lentement évoluer au fil de ses rencontres pittoresques. Un premier roman très prometteur, qui donne envie de découvrir les suivants !

Juin 2012

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
roman adulte
roman adulte