Vampire knight

Edition double, tome 1

manga de Matsuri HINO

Panini France, 2016, 376 p.
Panini France, 2016, 376 p.

 

L'Académie Cross est une école bien particulière. En effet, les humains de la Day Class cohabitent, sans le savoir, avec les vampires de la Night Class !

 

Pour maintenir l'ordre et éviter les débordements, le directeur a chargé ses enfants adoptifs, la jeune Yûki et le taciturne Zero, de maintenir la discipline et de protéger le secret.

 

Yûki, convaincue d'une coexistence pacifique possible entre humains et vampires, prend son rôle très au sérieux... Alors que Zero nourrit une haine féroce contre ceux qu'il voit comme des monstres.

Mon avis :

Un manga qui transpose le mythe du vampire dans le contexte actuel, en restant traditionnel dans sa façon de l'aborder.

Qu'ils sont charismatiques les vampires de la Night Class ! "Beaux et brillants", ils mettent les jeunes filles de la Day Class "dans tous leurs états"... A chaque transition jour/nuit, lorsque les deux classes se passent le relais, les chargés de discipline Yûki et Zero doivent redoubler de vigilance pour éviter les incidents. Car les humains ne savent pas à qui ils ont à faire !

 

Pour Yûki, évoluer aux côtés de vampires ne pose pas problème : il y a dix ans, elle a été sauvée par l'un d'entre eux, le séduisant Kaname, aujourd'hui chef de classe et président du "pavillon de lune" où il séjourne avec ses semblables. Vampire au sang pur ("pas une seule goutte de sang humain n'est mêlé à celui de tes ancêtres"), Kaname est, aux yeux de Yûki, un "gentil" vampire aux allures aristocratiques à qui elle n'ose pas avouer ses sentiments parce qu'il l'impressionne.

A l'opposé, Zero, dont la famille de chasseurs de vampires a été massacrée par "ces bêtes à visage humain", ne rêve que de les exterminer. Zero est un personnage attachant, plus fragile qu'on ne le pense. Et en même temps, la révélation de son secret montre qu'il a une grande force de caractère.

 

Dans la seconde partie de cette édition double, l'image idyllique des vampires se fissure: on les découvre "pauvres créatures incapables de résister à leurs instincts", constamment attirés par l'odeur du sang, surgissant à la moindre égratignure. Les scènes où ils plantent leurs crocs dans les cous sont très sensuelles. De manière générale, l'intrigue oscille entre attirance et sentiments, Yûki étant fascinée par Kaname mais aussi très proche de Zero. Cependant ce manga ne révolutionne pas le genre pour qui en a l'habitude et le dessin, souvent chargé (y compris en texte), peut donner une impression de confusion. L'arrivée d'un nouveau personnage sur la fin apporte de nouveaux éléments sur le passé de Zero mais ce ne sera pas suffisant pour me donner envie de poursuivre la série.

Octobre 2018


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
roman adulte
roman adulte