Une guitare pour deux

de Mary AMATO

Cher Tripp,

Je sais que tu vas être furieux, mais tu n'as pas respecté ta part du contrat. Tu n'as pas avancé dans tes lectures cet été, ni fait ton devoir de maths. Tu es resté cloîtré dans ta chambre à jouer de la guitare. On dirait que tu ne peux plus t'en passer, que c'est devenu une vraie drogue. C'est malsain et ça te coupe du monde. Tu es capable d'obtenir d'excellentes notes. Si tu n'obtiens que des A pendant le premier semestre et si tu fais des efforts pour être un peu plus sociable, tu pourras récupérer ta guitare.

Bisous,

Maman

Nathan, 2013, 245 p.
Nathan, 2013, 245 p.

Parce qu'il a de mauvais résultats scolaires, Tripp se voit confisquer sa guitare par sa mère. Effondré, il s'inscrit en cachette à la salle de répétition du collège afin de jouer un peu pendant la pause déjeuner. Il partage la pièce avec Lyla, la violoncelliste de l'orchestre : elle a les jours pairs et lui les jours impairs.

 

Au premier abord, tout sépare Tripp et Lyla. Elle est brillante, aussi bien dans les études que dans la musique. Réussissant haut la main toutes ses auditions et ses concerts, elle est promise à un bel avenir au sein du prestigieux conservatoire de Coles à Boston. Lui ne s'intéresse à rien à part sa guitare. Seul et désoeuvré, il ne s'anime qu'au son des six cordes.

 

Pourtant, Tripp et Lyla vont peu à peu évoluer au contact l'un de l'autre. Le petit message de reproche que laisse Lyla à Tripp la première fois qu'elle quitte la salle de répétition ("Merci de ne pas laisser tes ordures sur le pupitre quand tu as fini") marque le début d'une correspondance régulière entre les deux adolescents qui apprennent progressivement à se connaître. Et quelle n'est pas la surprise de Tripp lorsqu'il s'aperçoit que Lyla délaisse son violoncelle pour la guitare du collège ! Et si derrière ses airs de "Mme Parfaite", Lyla n'était pas aussi heureuse qu'il y paraît ?

Mon avis :

Voilà deux sympathiques adolescents auxquels les lecteurs vont facilement s'identifier ! Derrière leurs personnalités opposées, "Mme Pair" et "M. Impair" vivent un mal-être commun. Chacun a perdu l'un de ses parents et étouffe sous l'éducation de l'autre. Tripp entretient des relations tendues avec sa mère qu'il compare à une "Termite qui ronge son âme". De son côté, Lyla subit la pression de son père qui projette sur elle les rêves de gloire de sa femme décédée (la mère de Lyla était une célèbre violoncelliste).

 

Résultat : Lyla vit dans le stress et fait constamment des crises d'angoisse ("Son coeur battait à tout rompre. Inspire. Expire.") Jouer du violoncelle relève bien plus de l'obligation que du plaisir : comme le lui fait remarquer Tripp, elle joue et agit comme un robot, n'osant même pas dire non à son amie Annie qui lui impose ses propres choix.

Tripp quant à lui s'inquiète au contraire de ne plus rien ressentir, pas même les battements de son coeur, comme s'il était sans vie depuis que son père, avec qui il était très complice, a perdu la sienne. Seule la musique est capable de le faire "revenir à la vie". C'est la nouvelle d'Edgar Allan Poe, "Le Coeur révélateur", que Tripp et Lyla étudient tous les deux, qui va amorcer leur remise en question commune.

 

Dès lors commence une belle histoire d'amitié où chacun va apporter à l'autre ce dont il a besoin - un peu plus de fantaisie pour l'une, de rigueur pour l'autre - et qui va se concrétiser par l'écriture de chansons qui vont les faire "vibrer à l'unisson". Petit bonus super chouette : la possibilité d'écouter ces fameuses chansons via un flashcode ou sur http://thrumsociety.com/the-songs/

Et pour les musiciens, retrouvez les tablatures ainsi que les paroles à la fin du roman !

Juin 2013

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte