Uchikomi ! L'esprit du judo

manga de Yu MURAOKA

série en 7 tomes
série en 7 tomes
Pika, 2020, 192 p.
Pika, 2020, 192 p.

 

Ren est un garçon de quinze ans complexé par sa petite taille. Maltraité par ses pairs face auxquels il se sent impuissant, il contient quotidiennement sa rage. Mais le hasard amène ce lycéen à découvrir l’art qui saura faire éclore son talent insoupçonné : le judo.

 

(4e de couverture)

Mon avis :

Ce n'est pas souvent que le judo est abordé en littérature jeunesse alors je suis contente d'avoir trouvé ce manga, d'autant que ce sport m'est familier. Petite cerise sur le gâteau, c'est une situation de harcèlement qui est à l'origine de l'engouement du héros pour cet art martial qu'il découvre (et qui ne semble pas très populaire, c'est étonnant au Japon).

 

Le récit s'ouvre sur des scènes humiliantes où l'on voit Ren, élève de 2de, "encore en train de se faire esclavager par Makabé et sa clique". De petite taille (et il ne sera jamais "grand et fort" vu le gabarit de son père), Ren ne fait pas le poids face à Makabé l'obèse qui lui impose toutes sortes de corvées et le frappe pour s'amuser. Jusqu'au jour où Ren voit Makabé se faire mettre au sol par un moins costaud que lui grâce à une prise de judo. La démonstration a pour but de lui faire comprendre qu'il a d'autres capacités que sa taille pour se défendre: "Sa force et son acharnement sont des armes sans pareil".

 

Si l'épisode du soutien-gorge m'a semblé un peu racoleur, juste prétexte à zoomer sur les formes de Nozomi, les scènes de combat sont plutôt réussies, avec un bon rendu du mouvement malgré un trait noir un peu trop prononcé à mon goût. J'ai été surprise par le personnage de Hyûma qui est tout le contraire de l'esprit du judo: le judoka se montre méprisant, colérique voire agressif.

 

Si les débuts de Ren sur le tatami sont laborieux ("Tu croyais pouvoir t'entraîner tout de suite avec nous? Tu rêves!"), celui-ci a néanmoins retrouvé le sourire ("Jusqu'ici je ne faisais que fuir"), déterminé à "répéter... répéter..." les premières techniques qu'on lui enseigne ("la mémoire de ce mouvement doit être gravée dans ton corps"). C'est d'ailleurs ce que signifie le titre de la série (uchi=frappe ou attaque, uchikomi=répétition d'attaques).

Mais l'arrivée imminente du nouvel entraîneur risque de perturber le club...

 

Patricia Deschamps, novembre 2021


Uchikomi ! tome 2

Pika, 2020, 192 p.
Pika, 2020, 192 p.

 

Devenu un membre à part entière du club de judo de son lycée, Ren met toute son énergie dans l’entraînement. Mais l’arrivée du professeur en charge du club – une jeune femme aux formes plantureuses – va semer la zizanie dans l’équipe qui a pourtant besoin de toute sa concentration pour préparer le match imminent contre le lycée d’élite de Tachikawa…

 

(4e de couverture)

Mon avis :

Ce deuxième tome se concentre sur l'entraînement des judokas en vue de l'affrontement avec le lycée Tachikawa. Le contraste est saisissant entre les deux clubs: d'un côté, cinq lycéens dont un novice; de l'autre, des participants si nombreux et féroces qu'on croirait une armée! Parmi eux, le rival de Haruki (celui qui a recruté Ren), prénommé Sogo, dont Ren a fait la connaissance lorsque celui-ci a agressé Makabé dans la rue ("Un esprit flasque dans un corps flasque", j'adore).

 

Entre deux débarque la nouvelle responsable du club, Matchika Yaotomé, une femme superficielle ("sortie de nulle part") qui ne s'y connaît rien en judo et qui, selon moi, ne sert à rien d'autre que décrédibiliser l'histoire. Aussitôt arrivée, aussitôt repartie (tant mieux, "c'est n'importe quoi") et Ren peut reprendre ses exercices. "Il a une belle force de traction" mais ne sait évidemment pas s'en servir lors des combats. Peu importe, l'essentiel est de "dépasser ses limites physiques" afin de progresser.

 

Le volume se clôt sur une jolie morale: obnubilé par son duel avec Sogo ("Je ne me bats que pour moi"), Haruki réalise que "cette victoire doit être collective" et il est déterminé à se battre "avec toute notre équipe". Place au match!

 

Patricia Deschamps, novembre 2021


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- A la Une -

 

- Lire et relire -