Ubu roi

pièce de théâtre d'Alfred JARRY (1896)

 

Officier du roi Venceslas, décoré de l'ordre de l'Aigle rouge, Ubu jouit d'une position enviable à la cour de Pologne. Mais sa femme, la Mère Ubu, a bien d'autres ambitions pour lui. En le persuadant de détrôner Venceslas, elle va le précipiter dans de multiples aventures. Ubu sera tour à tour roi, guerrier et fuyard avant de devenir "maître des Phynances" dans son pays d'origine, la France...

 

(4e de couverture)

Mon avis :

Voilà une pièce de théâtre très drôle et rapide à lire! Les actions s'enchaînent, plus loufoques les unes que les autres, et en même temps très violentes ("Pouah! En voilà un qui a le crâne fendu"). Le Père Ubu est un imbécile, un homme vulgaire incapable de s'exprimer sans jurer (à grand renfort de "Merdre!" et autres expressions roturières) et qui ne pense qu'à se goinfrer. C'est clairement la Mère Ubu qui tire les ficelles de "ce gros pantin".

 

Après le coup d'Etat, le Père Ubu fait montre d'une "basse férocité", n'ayant aucun scrupule à se débarrasser de ceux qui n'adhèrent pas à son point de vue ("A la trappe!" les Nobles, les Magistrats et autres Financiers). Le personnage, qui se comporte en véritable tyran, commence à devenir inquiétant ("Tu massacres tout le monde"). Cependant ses réformes sont si absurdes que cela ne dure pas. Sur le champ de bataille, il se montre si froussard et faignant qu'on se demande même comment il a pu faire carrière! 

 

Heureusement tout finit en chanson et l'on aura passé un sympathique moment avec ce mélange parodique de genres dramatiques (tragique, comique, épique et historique) qui dépoussière les lectures scolaires.

Patricia Deschamps, août 2021


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

sélection thématique
sélection thématique

- Adulte -

bande dessinée
bande dessinée

- Lire et relire -