Trans Barcelona Express

de Hélène COUTURIER

- Esperar, c'est "attendre".

- Ah, pas mal, c'est comme "espérer"... Finalement, quand on attend, c'est qu'on espère que ça aille dans le sens qu'on souhaite.

Syros, 2018, 235 p. (Hors-série)
Syros, 2018, 235 p. (Hors-série)

 

Nina part en vacances à Barcelone avec sa mère et sa petite sœur de dix ans, Garance. Ce voyage, elle l'attendait plus que tout : elle va y retrouver son amoureux, Jésus. Mais leur relation se complique... tandis qu'entre sa mère et son ex, tout va pour le mieux: avec Gustavo, Val a oublié sa passion yoga/soja pour devenir la première des fêtardes accro aux tapas et à la bière !

 

Par ailleurs, la jeune fille est entraînée dans des aventures inattendues après avoir emporté par erreur le sac d'un inconnu contenant un étrange carnet de dessins signés d'un énigmatique "XYX"...

 

 

Mon avis :

"Le parc Güell : une des oeuvres du célèbre architecte catalan Antoni Gaudi. Il restera parmi les plus beaux trucs que j'aurai vus dans ma vie." (p.103)
"Le parc Güell : une des oeuvres du célèbre architecte catalan Antoni Gaudi. Il restera parmi les plus beaux trucs que j'aurai vus dans ma vie." (p.103)

Du soleil, des rencontres, de l'humour, de la bonne humeur, des sentiments... Le tout dans une ambiente espagñol : un petit goût de vacances sympathique!

Entre Nina et sa mère Val, les relations sont tendues. L'adolescente reproche en effet à sa mère de tout intellectualiser : ce voyage à Barcelone par exemple, est prétexte à perfectionner sa connaissance de la langue (cours à l'appui dans le train !), de la littérature (lecture obligatoire de Garcia Lorca) et des visites culturelles sont programmées. Comble de l'exaspération : la petite Garance, qui adore se cultiver, déborde d'enthousiasme ! Visiblement complexée par sa sœurette surdouée, Nina se fait l'effet d'une "débile" aux yeux de sa mère : "Tu as le chic pour me rabaisser".

 

Mais voilà qu'à Barcelone tout change. Au contact de Gustavo, son amour de jeunesse, Val "retrouvait ses 25 ans". Moins rigide et moins exigeante ("Ma mère était en pleine mutation"), elle laisse davantage de liberté à sa fille et la communication entre elles va s'améliorer au fil de la semaine. Nina va également se rapprocher de Garance même si "chaque jour elle ressemblait un peu plus à Val. C'était son clone. J'étais le brouillon". La fillette a beaucoup de maturité pour son âge et Nina besoin de confier ses déboires amoureux ! L'intrigue est en partie sentimentale, l'héroïne se désespérant d'être toujours célibataire. Jésus, Luis, Diego: ils seront plusieurs à croiser sa route mais l'amour (réciproque) sera-t-il au rendez-vous ?

"Le groupe allemand Kraftwerk. Les pionniers de la musique électronique." (p.175) ♫ Trans-Europe Express
"Le groupe allemand Kraftwerk. Les pionniers de la musique électronique." (p.175) ♫ Trans-Europe Express

Avec le personnage de Silvano (dont on devine vite, au contraire de l'héroïne, la nature du problème) et celui de Luis, c'est une réflexion sur la différence qui est esquissée. Nina fait quelquefois allusion à son précédent séjour en Inde (Bye bye Bollywood) cependant il n'est pas nécessaire de l'avoir lu pour suivre celui-ci. En réalité ce qui ressort avant tout de ce roman, c'est l'imprégnation de Barcelone, "cette ville qui avait en elle quelque chose de délirant". Le texte est tellement truffé de vocabulaire (on croirait presque une méthode de langue !), de descriptions de sites célèbres et d'informations culturelles (merci Val) que l'on croirait parfois lire un guide touristique ! En tout cas le livre donne envie de découvrir la capitale espagnole !

Juillet 2018


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte