Tom, porté par le vent

Première partie : le voyage

de Nicolas ARNSTAM

Tom, porté par le vent a été créé le 15 mai 2010 à L'Avant-Scène, espace artistique jeunesse de la ville de Rueil-Malmaison par la Compagnie des 18 étoiles. Il a ensuite été présenté au Off d'Avignon.

Editions Les Mandarines, 2011, 43 p.
Editions Les Mandarines, 2011, 43 p.

Tom, onze ans, n'en peut plus d'entendre ses parents se disputer sans cesse. Alors un soir, il prend son courage et quelques affaires, puis s'enfuit vers la ville, curieux d'explorer le monde qu'il imagine bien plus captivant que son foyer.

 

Sur sa route, Tom rencontre toutes sortes de gens désabusés par la vie : un dealer que sa propre vie dégoûte, un homme regrettant de n'avoir jamais eu le courage de quitter cette ville où il étouffe, une femme témoin nostalgique de la forêt dévastée, une petite fille solitaire...

 

Pourtant rien n'entame l'enthousiasme débordant du jeune garçon. Son optimisme va même bousculer la résignation de toutes ces personnes. Et si le secret du bonheur était là : dans l'action et le mouvement plutôt que dans l'immobilisme et la résignation, dans la poursuite de ses rêves plutôt que leur contemplation ?

Mon avis :

Tom, porté par le vent est un beau texte poétique, un brin mélancolique. Désillusions et espoirs s'y mêlent étroitement, à l'image de la vie elle-même - comme l'apprend le jeune narrateur au fil de son voyage. La candeur de Tom est soumise à rude épreuve mais rien ne semble ébranler sa détermination et son entrain, qui font d'ailleurs bien plaisir à voir ! Tom les sème tout au long de son chemin, à travers la ville, la forêt, la montagne, illuminant sur son passage tous les êtres qu'il rencontre et contribuant à sa façon à changer leur état d'esprit. Peut-être ces individus ne passeront-ils pas à l'action (comme Tom), mais celui-ci leur aura au moins ouvert les yeux sur leurs regrets et donné l'envie de les chasser.

 

Pour autant, je ne suis pas persuadée que des adolescents verraient la portée philosophique de ce parcours initiatique. Là est tout le problème du texte théâtral, qui prend définitivement son sens sur scène avec le jeu des acteurs. Une pièce que j'apprécierais de voir, à n'en pas douter !

Août 2013

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte (sur Babelio)
roman adulte (sur Babelio)