Sur un air de Mozart

de Flore TALAMON

Mozart lui paraissait plus proche d'elle

que bien des êtres qu'elle côtoyait depuis des années.

Nathan, 2013, 156 p. (Un regard sur)
Nathan, 2013, 156 p. (Un regard sur)

Vienne (Autriche), 1790.

 

Viktoria Schweizer vient d'une famille de musiciens. Son père joue du violoncelle, sa grande soeur Luisa de la flûte et Viki s'entraîne quotidiennement au piano. Sa mère est morte depuis plusieurs années.

 

Et voilà que son père annonce qu'il va se remarier ! Avec une Française, Augustine de la Marquette, femme hautaine et orgueilleuse qui déplaît aussitôt aux deux filles. Et le pire, c'est qu'Augustine n'aime pas la musique ! Et accapare tellement son mari qu'il déserte les soupers de famille...

 

Heureusement Viki trouve un peu de réconfort auprès de son nouveau voisin, qui n'est autre que Wolfang Mozart en personne, le célèbre compositeur !

Mon avis :

Cette biographie est avant tout un roman d'ambiance, celle de la musique classique du 18e siècle, même si l'héroïne a un caractère très moderne. Le deuil d'une maman, la complicité (musicale) avec un papa, l'acceptation d'une belle-mère, sont des thématiques intemporelles qui touchent tout aussi bien les adolescents d'aujourd'hui. Comme Judith dans La plume de l'ange, Viki est une jeune fille forte et indépendante, de même que sa sœur Louisa qui refuse le mariage arrangé par son père parce qu'elle est tombée amoureuse d'un violoniste.


Par contre le vocabulaire allemand omniprésent (celui de la vie quotidienne comme les plats, et aussi celui de la musique) alourdit le texte inutilement. Et puis on n'a pas l'impression d'apprendre grand chose sur Mozart, Viki ne le rencontrant que deux ou trois fois. On retiendra que c'était un personnage enjoué et fantaisiste qui composait avec grande facilité, ce qui ne l'empêchait pas d'être un travailleur acharné. Il faut dire qu'il n'a pas toujours eu de succès avec ses œuvres de son vivant et a vécu une partie de sa vie dans la pauvreté.


Le récit s'équilibre donc entre la part biographique et l'intrigue autour de Viki. Le problème c'est qu'il ne s'y passe pas grand chose... L'ensemble n'est pas désagréable à lire mais on peine à accrocher à l'histoire malgré ses qualités indéniables. Le livre est complété par une brève chronologie du compositeur ainsi que par la liste de ses œuvres citées dans le récit.

Décembre 2014

Ecouter un best of Mozart sur Youtube

Personnellement j'aime beaucoup l'adaptation orientale d'Hugues de Courson : Mozart l’Égyptien !

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte