Saison des Roses

BD de Chloé WARY

- Sélection du prix lycéen "Social'BD" -

- On nous prend pas au sérieux, nous, les meufs.

Editions Flblb, 2019, 264 p.
Editions Flblb, 2019, 264 p.

 

Barbara, 18 ans, fait partie de l'équipe féminine de football de la cité de la Roseraie. Les joueuses ont bien progressé et ont toutes leurs chances de monter en national.

 

Mais le club n'a plus de budget. La présidente fait donc le choix de privilégier l'équipe masculine qui a gagné sa place en National U19 et de déclarer forfait l'équipe féminine pour la saison malgré ses bons résultats.

 

Choquées, les filles décident de réagir.

L'avis d'Anaïs, 15 ans :

lire le début
lire le début

Quand des footballeuses se révoltent contre une situation sexiste.

Le style de cette bande dessinée est particulier puisqu'il est réalisé au feutre dont on voit volontairement les marques. Le style des personnages est également particulier et la végétation a une drôle de forme de nuages. Soit on trouve ça original, soit on n'aime pas!

 

Le livre est gros mais il ne se passe pas grand chose. L'action est assez rapide, condensée sur quelques jours. La thématique est pertinente, c'est une histoire d'injustice entre garçons et filles. Celles-ci sont plus fortes mais les gens s'en moquent.

Les footballeuses vont réagir de plusieurs manières: attaquer le club de manière légale avec l'aide de leur entraîneur, prouver la valeur de leur équipe par rapport à celle des garçons, chercher à convaincre les adhérents lors de l'assemblée générale ("Ils vont voter pour nous parce qu'on est crédibles"), fédérer les gens autour de leur cause, démarcher des sponsors et trouver des financements. Mais ce n'est pas si simple parce que le duel est faussé, notamment à cause de la présidente du club (c'est une honte qu'elle ne défende pas les filles!) et Barbara la capitaine oscille constamment entre colère et désespoir.

 

Je ne sais pas trop ce qu'elle fait avec Bilal le capitaine de l'équipe masculine, c'est un dealer, un cassoce qui ne fait que la divertir ("Ne te laisse pas distraire") y compris sur le terrain où il profite de son statut de petit ami pour la déstabiliser.

Les séquences d'action sont bien faites, j'ai aimé la façon dont les matchs sont représentés, avec des zooms sur les pieds. Mais de manière générale, je trouve que l'histoire aurait pu être approfondie. La relation de Barbara avec sa mère, par exemple, aurait pu être plus détaillée. Cette dernière conteste l'implication de sa fille dans le foot ("Comme si un vote allait changer quelque chose"), elle ne parle que du bac, voudrait que Barbara ne se consacre qu'à ses études ("Tu crois que tu vis dans quel monde?"). On sait que le père est parti, mais on ne comprend pas pourquoi. Qu'est-il arrivé?

 

La fin est brutale, au sens propre comme au figuré. Il y a plusieurs planches avec des actions de foot sans vignettes puis un texte de conclusion sur fond blanc. Le dénouement est horrible, il nous donne l'impression que les filles se sont démenées pour rien...

Janvier 2021


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

sélection thématique
sélection thématique

- Adulte -

bande dessinée
bande dessinée

- Lire et relire -