Rendez-vous au Chemin des Dames

roman de Yves PINGUILLY et Nathalie GIRARD (ill.)

Des jours de ciel bas, tous ces jours à poireauter en attendant l'offensive ; des jours à cafarder avec soi-même au milieu des autres biffins qui ne sont pas mieux lotis ; des jours et des nuits tristes à mourir, comme si la mort s'annonçait avant même l'attaque...

Oskar, 2013, 63 p. (Histoire et Société)
Oskar, 2013, 63 p. (Histoire et Société)


1917. Yffic et Jean sont postés dans leur tranchée avec leur régiment depuis le 11 avril et on est le 15 au soir... Supportant le froid, le vent et la pluie neigeuse, ils attendent l'ordre du général Nivelle, qui veut lancer une offensive frontale à travers le Chemin des Dames, afin de repousser les Allemands vers l'est.


Mais lorsque enfin, le signal est lancé, c'est l'hécatombe : la plupart des soldats sont fauchés au bout de quelques mètres...

Mon avis :

Beaucoup de souffrance dans ce court roman consacré à l'une des batailles les plus meurtrières de la Grande Guerre.

Pour nos deux Poilus, il s'agit de "finir cette foutue guerre sans être trop amoché"... Durant l'attente, on se raconte des souvenirs pour tenir le coup. Sur le front, c'est un vrai carnage, et les soldats ont clairement le sentiment d'être menés à l'abattoir. Il faut "serrer les dents" sous le déluge d'obus, et chacun s'efforce de survivre au milieu des blessés et des morts qui s'écroulent. Le récit est dur, on partage le sentiment d'injustice de ces hommes "sacrifiés pour les embusqués de l'arrière" : "Est-ce que l'état-major sait seulement à cette heure combien il y a eu de dizaines de milliers de morts depuis quatre jours ?", s'insurge Jean. Et le médecin qui accuse Yffic de s'être blessé volontairement pour se planquer à l'arrière ! Et les gradés qui refusent les permissions ! Dès lors, c'est la mutinerie... Sujet longtemps tabou, qui est développé dans le dossier à la fin du livre. On y apprend aussi, entre autres, l'origine de l'appellation "Chemin des Dames" (fréquenté par les filles de Louis XV au 18e siècle), ainsi que les paroles antimilitaristes de "La chanson de Craonne".

 

Patricia Deschamps, octobre 2015

voir d'autres livres sur le même thème
voir d'autres livres sur le même thème

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- A la Une -

- Zoom sur -

 

- Lire et relire -