Regardez-moi

GUDULE

Quand je suis rentrée, après les cours, j'ai trouvé des caméras partout. Pendant le dîner, je ne pouvais pas m'empêcher de regarder l'objectif. Il me faisait l'effet d'un œil en train de m'observer, comme un chasseur qui guette sa proie.

Flammarion, 2011, 191 p. (Tribal)
Flammarion, 2011, 191 p. (Tribal)

 

Gina, collégienne de quatorze ans, signe un contrat avec la chaîne de télévision Socio-life pour être filmée non-stop pendant trois mois. Avec l'accord de ses parents et du principal du collège, des caméras sont installées chez elle et dans l'établissement. Tout est retransmis en direct dans l'émission de télé-réalité "Regardez-moi".

 

Les débuts sont grisants mais l'adolescente déchante vite... Sa meilleure copine Caramelle et son petit ami Loud prennent leurs distances, le manque d'intimité lui pèse et certains se mettent même à l'insulter.

Cependant une fois la machine infernale lancée, comment l'arrêter?

Mon avis :

Le journal intime d'une adolescente embarquée dans un "système pervers qui flatte l'égo".

Comme beaucoup de jeunes filles de son âge, Gina rêve de célébrité. Elle qui se juge banale au possible - et elle l'est, c'est d'ailleurs en partie pour ça qu'elle a été sélectionnée : que les téléspectateurs s'identifient à elle - est la première surprise "quand je pense qu'on déploie de tels moyens juste pour ma petite personne !" : "C'est fou à quel point je suis devenue intéressante, brusquement !". Sa popularité nouvelle, au collège comme dans les médias, aiguise son orgueil ("Tous ces yeux fixés sur moi, j'en ai le vertige !") et en même temps Gina prend la mesure de sa "propre nullité". Elle se met donc à surjouer son quotidien, "comme une actrice".

 

C'est là que tout bascule vraiment : "Marrant comme on change de manière d'être, quand on sait qu'on est vu par tout le monde !". L'adolescente se permet des actes et des réactions qui ne lui ressemblent pas : "Est-ce que j'aurais osé répondre si je ne m'étais pas crue "invulnérable" grâce au voyant rouge ? Pas sûre...". Il en est d'ailleurs de même pour ses proches (parents, enseignants) : la présence des caméras truquent les échanges, atténuant ou amplifiant les comportements. Certains esquivent d'emblée le problème : c'est le cas de Loud, le petit ami de Gina, et de Caramelle, sa meilleure copine, qui refusent tout contact avec leur camarade. Cette dernière "trouve que j'ai changé. D'après elle, je suis devenue prétentieuse et imbue de moi-même". Arrogante voire insolente, Gina s'est lancée dans un rôle ("Si elle se doutait à quel point TOUT est faux !") qui rapidement, la dépasse.

 

Nombreux sont en effet ceux qui vont tirer partie de la situation. Il y a bien sûr le producteur, Socio-life, qui engrange l'audimat, mais aussi les autres chaînes de télévision et les journaux qui font de l'émission "Regardez-moi" la matière principale de leurs émissions et articles. Plus proche de Gina, Steph, le beau gosse du collège, entre dans le jeu de la séduction afin d'être au centre des caméras. Même le principal utilise son élève pour faire la publicité de son établissement... Ainsi, la situation devient vite insupportable pour la jeune fille. Critiques, agressions verbales et même insultes commencent à tomber. Et surtout, de voir sa vie privée étalée en public lui donne l'impression d'être "fliquée sans arrêt", d'être observée "comme une souris de laboratoire" : "Quoi que je fasse et où que j'aille, on sait tout de moi". Bref, "je voudrais qu'on m'oublie" parce que "où est la dignité humaine là-dedans ?".

 

Gina sera "sauvée" par ses proches. Ceux qui trouveront la solution prouveront par là-même leur attachement profond et sincère à la jeune fille. La fin est à l'image du roman : sans grande imagination. Mais l'ensemble se lit bien, le thème est bien traité et la forme du journal attrayante pour des adolescents.

Novembre 2017

du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte