Prométhée, le dernier Titan

Jacques CASSABOIS

Le livre de poche jeunesse, 2017, 245 p.
Le livre de poche jeunesse, 2017, 245 p.

"Les hommes sont la chance de la terre, capables de la ciseler, d'en extraire les ressources cachées, de la métamorphoser par leur génie. La Création est achevée, le monde est prêt. Aidons-les, Zeus ! Leur enthousiasme ne demande qu'à brûler."

 

Ainsi Prométhée parlait-il à Zeus

 

L'histoire qui a suivi, tout le monde la connaît, et pourtant rares sont ceux qui en mesurent la signification : avec le premier feu humain apparu sur terre, l'homme n'était plus simple créature.

Prométhée avait fait de lui un créateur. 

 

(4e de couverture)

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé les livres précédents de Jacques Cassabois et pourtant je n'ai pas réussi à accrocher à celui-ci. Déjà, je me demandais comment il pouvait déployer le mythe de Prométhée sur 245 pages... C'est parce que le récit remonte au tout début de la création du monde par Gaïa et Ouranos ! S'ensuivent toutes les guerres qui opposent et impliquent les deux créateurs et leurs descendants. Des guerres de pouvoir, des conflits pour asseoir son contrôle sur l'univers. Parmi eux, même s'il déteste cela, Prométhée le créateur des hommes (et qui aidera Athéna à sortir du crâne de son père Zeus).

 

C'est à mi-roman que débute la querelle entre le dieu de l'Olympe et son cousin, fils de Titan. "L'enjeu est inestimable : le pilotage de l'humanité." Si Zeus veut contrôler et asservir les "éphémères", Prométhée "les veut libres et sans tutelle". Avec l'aide d'Athéna (qui lui doit bien ça), ce dernier donne le feu aux hommes grâce à une "étincelle divine, volée au char du Soleil". Zeus l'orgueilleux riposte avec Pandore, magnifique femme façonnée par les dieux et dotée de tous les charmes... mais aussi d'une "jarre magique" qui, une fois ouverte, libère les fléaux (Vieillesse, Travail, Maladie, etc.) mais conserve Espérance enfermée. La dernière partie évoque l'épisode le plus célèbre du mythe : le terrible châtiment de l'aigle dévorant chaque nuit le foie du héros qui repousse chaque matin. L'animal a aussi pour vocation de faire la leçon à Prométhée qui, sous couvert de la laisser libre, "abandonne l'humanité à elle-même". Son calvaire durera trente mille ans.

 

Ceci est bien sûr un résumé. La version de l'auteur, très romancée, fourmille de détails, allant jusqu'à imaginer une psychologie à chaque personnage. Par ailleurs le style est emphatique et le texte contient quelques scènes particulièrement violentes. Je pense que ce livre est à réserver aux authentiques amateurs de ce genre d'histoire, ceux qui connaissent déjà bien le mythe et sauront l'apprécier bien plus que moi.

Décembre 2018

Du même auteur



Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
thriller adulte
thriller adulte