Orange

de Ichigo TAKANO

Le jus d'orange était sucré et acide à la fois. Son goût était amer, comme le chagrin...

Akata, 2014, 192 p.
Akata, 2014, 192 p.

Un matin, alors qu'elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu'elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu'elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu'elle.

 

Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les événements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter.

 

Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire ! Et de toute façon, elle manque bien trop d'assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier...

 

Texte : 4e de couverture

Mon avis :

J'avais hâte de découvrir ce manga dont j'entends parler depuis un moment et je n'ai pas été déçue ! Naho et ses ami(e)s forment une bande joyeuse et sympathique et leurs échanges sont parfois ponctués de bulles fantaisie (à pois, à rayures, étoilées) qui traduisent toute la bonne humeur des personnages ! Mais des excursions dans le futur nous apprennent que Kakeru, le dernier arrivé, a des pensées plus sombres qu'il n'y paraît... La lettre que reçoit l'héroïne a d'ailleurs un lien direct avec ce garçon dont elle est secrètement amoureuse ! L'intrigue est pleine d'imprévus, et le mystère habilement dosé !

Naho est un peu à part elle aussi dans le groupe (même si elle est parfaitement intégrée). C'est une jeune fille réservée qui a tendance à rester en retrait, et surtout, à faire passer le bien-être de ses camarades avant le sien : "Je préfère rester comme ça plutôt que de déranger les autres". J'ai trouvé qu'il y avait dans ce manga de magnifiques portraits d'elle, d'une beauté simple et pure, celle de l'innocence et de l'authenticité. Mais voilà : "Moi qui vis dans le présent, je ne veux pas avoir de regrets pendant dix longues années". Alors Naho est bien obligée de prendre sur elle pour prononcer certaines paroles ou même agir de manière à changer le futur... "Comme si c'était facile de changer" ! Parce que "même si je connais l'avenir, c'est tout de même à moi de choisir"... "Avec le temps et le recul, ça paraît si facile. Mais dans la réalité de l'instant présent, ça n'est pas si simple" ! Mais quel bonheur ensuite de "remporter une victoire contre moi-même" ! D'autant plus que l'enjeu est de taille...

Naho réussira-t-elle à effacer ces regrets qui la tourmentent malgré son bonheur apparent ? Ne risque-t-elle pas de modifier le cours de sa vie ? Un premier tome captivant qui donne envie de découvrir la suite !

Octobre 2016

voir la rubrique Mangas
voir la rubrique Mangas

Orange tome 2

Le destin change petit à petit.

Akata, 2014, 192 p.
Akata, 2014, 192 p.

 

Naho ne peut se résoudre à imaginer un futur dans lequel Kakeru ne serait plus de ce monde. Aussi, la jeune lycéenne réussit à prendre sur elle, et à suivre les recommandations inscrites sur la lettre qu'elle a reçue.

 

Pourtant, un jour, elle réalise que les événements commencent déjà à différer de ceux qui lui avait été prédit. Et si l'avenir était en train de changer ?

 

Texte : 4e de couverture

Mon avis :

J'ai trouvé la première moitié de ce tome 2 monotone et répétitive. Il ne s'y passe pas grand chose et j'ai failli décrocher. Et puis la petite bande d'amis revient, plus malicieuse et enthousiaste que jamais, mettant tout en œuvre (y compris Suwa qui est amoureux de Naho) pour que le couple Naho/Kakeru se forme. C'est à la fois drôle et touchant, et on a droit à une jolie scène romantique sous le feu d'artifices, même si la timidité excessive de la jeune fille (qui passe son temps à rougir) semble un peu niaise.

 

L'intrigue devient véritablement intéressante lorsque, dans le futur, la grand-mère de Kakeru dévoile des éléments sur la mort de son petit-fils. Sa dépression serait liée à la propre mort de sa mère et la mission de Naho se précise : le sortir de son chagrin en allégeant "le poids du fardeau que Kakeru porte sur ses épaules". L'héroïne réalise qu'il n'est pas si simple de modifier le destin ("c'est beaucoup plus difficile que je le croyais"), il faut parfois forcer le cours des choses. Et surtout, "pour que le futur puisse changer, il faut évoluer soi-même". L'épisode se termine en plein suspens, par une révélation inattendue à la dernière page !

Mars 2017

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
roman adulte (sur Babelio)
roman adulte (sur Babelio)