Niourk

de Stefan WUL

On ne sait pas précisément ce qui s’est passé sur la Terre ni ce qu’il est advenu des humains il y a 500 ans, toutefois les océans ont disparu et on peut se rendre des USA jusqu‘en Afrique à pied par exemple. Au cours de notre lecture, on ne rencontrera que la tribu de Thôz et trois autres personnages extra-terrestres (on peut supposer qu’il s’agissent d’humains installés sur Vénus pour fuir la catastrophe). 

 

La tribu de Thôz fait davantage penser aux hommes préhistoriques vivant de chasse. Le Vieux est leur maître spirituel. Un jour il part dans la ville des Dieux (où lui seul se rend) et annonce qu’à son retour l’enfant noir, seul de la tribu, devra mourir. L’enfant noir, qui ne porte pas d’autre nom, s’enfuit alors. Il retrouvera le Vieux, selon une coutume il se nourrira de sa cervelle et prendra sa place, découvrant ses secrets. Il se nourrira de la cervelle de chaque bête tuée et développera bientôt une intelligence exceptionnelle, hors du commun. Mais un danger inconnu le guette jusque dans les entrailles de l’immense ville de Niourk. Ce danger a déjà décimé toute sa tribu. Sera-t-il le seul survivant ?

L'avis de Catherine, prof doc :

Ecrit en 1957, ce roman de science-fiction est surprenant par sa simplicité d’écriture et en même temps la complexité de certains éléments du monde décrit, principalement Niourk. Mon ressenti de lecture est assez flou, non pas que je n’ai pas aimé, mais je reste déstabilisée par le début et la fin de l’histoire, les découvertes dans Niourk et l’évolution exceptionnelle du personnage principal. J’étais bien loin d’imaginer une telle fin… Je croyais que tout était perdu, irrémédiable. Que l’histoire allait se terminer de façon dramatique. On peut dire que l’auteur a su me surprendre totalement. Je demeure bien pensive, rêveuse peut-être (?), à propos de cette fin inattendue où tout semble possible. Bluffant !

Un roman de science-fiction qui n’a pas pris une ride. J’ai maintenant envie de découvrir l’adaptation en B.D. d’Olivier Vatine.

Août 2019

 

Ankama, 2019
Ankama, 2019

L'adaptation BD d'Olivier VATINE

 

Coup de cœur pour ce superbissime album grand format composé avec un soin remarquable ! 

L'objet me plaisait déjà beaucoup, le travail des couleurs, des ombres et des lumières est épatant ! Des dessins en pleines pages de toute beauté, un découpage qui cadence le récit et fournit divers points de vue. J'ai été bluffée par les images créées par Olivier Vatine car elles correspondent à celles que j'ai eues en tête en lisant le roman! Le rendu est exceptionnel! Les hologrammes ressemblent à des hologrammes, cela semble peut-être naïf exprimé ainsi mais j'entends par là que le monde dessiné est très crédible malgré la complexité des inventions de Stefan Wul. Et les changements d'état de l'Enfant Noir lorsqu'il évolue sont fort bien rendus de même que ses « visions » ou connections spirituelles. Et puis j'ai eu plaisir à retrouver le style littéraire de Wul dans les dialogues.

Bref je suis conquise par cette intégrale, et tombée sous le charme du talent d'Olivier Vatine.

Novembre 2019



Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
thriller adulte
thriller adulte