Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous

de Nathalie STRAGIER

Syros, 2016, 432 p.
Syros, 2016, 432 p.

Cet été, Andrea a prévu de faire un circuit en Europe avec son meilleur ami Mathias. Mais son père n'est pas d'accord... et de toute façon, un étrange événement va bouleverser son quotidien:

 

Un matin en arrivant au lycée, Andréa remarque un groupe de filles inconnues accompagnées de leur professeure. Des touristes ? En tout cas, avec leur look ringard et négligé, elles ne passent pas inaperçues !

 

Le soir même, le groupe a disparu sauf une adolescente qui, abordée par un policier, le frappe avant de s'enfuir ! Intriguée, Andréa se lance à sa poursuite et lui propose de la recueillir chez elle le temps que la situation s'apaise.

 

Mauvaise idée... En réalité, Pénélope vient du futur ! Et ne sait pas voyager dans le temps sans sa prof d'histoire... Andréa voudrait bien l'aider mais pour une mystérieuse raison, Pénélope refuse de lui parler de son époque...

Mon avis :

Un roman entre humour et réflexion.

Pour Pénélope qui vient de 2187, notre XXIe siècle, c'est le Moyen Age ! Persuadée d'avoir atterri dans une époque sale et dangereuse, elle découvre le quotidien d'Andréa avec un regard naïf et sa candeur la met souvent dans des situations très cocasses. Surtout lorsqu'elle est en présence de garçons, qu'elle ne semble pas du tout apprécier : "Elle regarde les hommes comme s'ils étaient des insectes répugnants ou des monstres effrayants" ! Or Andréa évolue dans un milieu 100% masculin : sa mère a mystérieusement disparu dix ans auparavant, la laissant avec son père et deux frères, et elle passe tout son temps libre avec Mathias. Mais justement, la jeune fille est heureuse d'avoir une homologue à ses côtés avec qui partager des moments sympathiques comme une séance de shopping. Loin de chez elle, Pénélope se sent perdue et les deux filles se réconfortent mutuellement : "Sa présence à côté de moi me faisait plaisir, un peu comme si pour quelques semaines, j'avais vraiment une sœur". De peur de ne pas être crue en disant que Pénélope vient du futur (comme on la comprend !), Andréa fait en effet passer son amie pour une réfugiée arrivée clandestinement en France.

 

Comme souvent dans les romans de science-fiction, le point de vue extérieur de l'héroïne est l'occasion de dénoncer certains travers de notre société. Pénélope s'étonne que les vêtements coûtent si peu cher ("J'ai hésité à parler des bas salaires en Chine, des gens qui travaillent dans des conditions difficiles et ne peuvent même pas se payer ce qu'ils fabriquent"), que les gens mangent des animaux, que le port du foulard crée autant de tension, que les hommes soient si misogynes... Autant de thématiques donnant certes matière à débattre, mais qui prennent, je trouve, trop de place dans le récit, alourdissant les dialogues (Andréa donne à chaque fois force explications) et brisant la fluidité de la narration. De manière générale, ce roman souffre d'ailleurs de longueurs et aurait gagné à être davantage condensé y compris dans les parties consacrées à l'action. C'est dommage parce que même si l'on devine facilement le fameux secret de Pénélope, l'intrigue prend souvent une tournure inattendue.

Je ne lirai peut-être pas la suite, mais ce roman est réalisé avec de bons ingrédients par un auteur prometteur !

Juillet 2016


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte