Murder party

d'Agnès LAROCHE

Ma soirée d'anniversaire était en train de virer à la catastrophe party.

Rageot, 2016, 158 p. (Heure noire)
Rageot, 2016, 158 p. (Heure noire)

 

Pour sa soirée d'anniversaire, Maxime a prévu d'inviter ses cousins ainsi que la belle mais froide Marguerite dont il est secrètement amoureux.

 

Comme il aime les films d'horreur, son grand frère Noé lui propose d'organiser une murder party : un jeu de rôle grandeur nature autour d'un faux meurtre commis dans le bois juste à côté de chez eux.

 

En équipe avec Margot, Max part à la recherche du corps. Mais c'est un véritable cadavre qu'il découvre...

Mon avis :

La collection "Heure noire" fait peau neuve avec de nouvelles couvertures, donnant une seconde vie à des titres phares de l'éditeur. Comme j'ai beaucoup aimé Tu vas payer du même auteur, j'ai eu envie de découvrir ses autres romans !

Raconté à la première personne, le récit nous rend d'emblée le jeune "Maxou" très attachant. C'est par le biais des sentiments qu'Agnès Laroche aborde son thriller et c'est judicieux de sa part ! Car si le suspense est de mise à partir de la découverte du fameux cadavre, c'est véritablement autour de l'amour que Max porte à Margot - et qu'il a tant de mal à exprimer ! - que se noue toute l'intrigue.

Et elle est bien mystérieuse, cette Marguerite... Nouvelle arrivée au collège, elle a la particularité de porter chignon, jupe longue, bottines et... béquilles. Que lui est-il donc arrivé ? jasent les miss "si ça se trouve". La situation rend l'adolescente distante et peu loquace mais pour Max peu importe : il est fou d'elle ! Cependant comment le lui avouer ? D'autant plus qu'ils nagent "depuis cinq semaines sur un océan de malentendus"... Cette soirée au cours inattendu va-t-elle lui apporter l'occasion qui lui manquait ? En tout cas, le mystère entourant la jeune fille contribue autant à tisser l'ambiance que les nombreuses références aux films d'horreur égrenées par le héros.

 

Le récit ne manque pas non plus d'humour avec les allusions aux plats étranges cuisinés par sa mère (pâtes chinoises aux algues, purée de carottes et son coulis de pâté, sorbet tomate-betterave : elle invente "des trucs incroyables auxquels personne, mais alors personne n'avait pensé avant.") ! L'enquête en elle-même ne propose rien d'original mais tous ces petits détails font que le roman se lit avec plaisir et que l'on passe un agréable moment !

Octobre 2016

du même auteur
du même auteur
du même auteur
du même auteur
sur le même thème
sur le même thème
voir la rubrique Policier / Thriller
voir la rubrique Policier / Thriller

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
adaptation BD
adaptation BD