Moi et les aquaboys

de Nat LUURTSEMA

Les gens de ce lycée sont pires que tout : soit ils t'ignorent, soit ils te dévisagent.

Gallimard jeunesse, 2016, 312 p.
Gallimard jeunesse, 2016, 312 p.

L'avenir de Lou Brown, quinze ans, est tout tracé. Elle suit depuis toute petite un entraînement de natation intensif, avec sa meilleure amie, Hannah. Et ce quatre cent mètres quatre nages va leur permettre de se qualifier pour les Jeux olympiques.

 

Mais Lou rate sa course tandis que Hannah, elle, est sélectionnée. Lou fait sa première rentrée seule dans un lycée où elle ne connaît personne. L'adolescente trop grande, gauche et timide hors de l'eau, doit affronter sa nouvelle vie.

 

Un jour pourtant, elle retourne à la piscine : nager lui manque trop. De l'autre côté de la vitre, trois garçons du lycée l'observent. Ils ont un défi complètement fou à lui proposer...

Mon avis :

Lou n'est pas une héroïne conventionnelle. Du haut de ses 1m77, elle arbore une carrure d'homme et une tignasse rendue crépue par le chlore. Sachant de plus que sa sœur Lavande semble sortie d'un magazine de mode, on comprend que la jeune fille soit complexée et réservée. Tant qu'elle évoluait avec Hannah et ses copines de natation, tout allait bien, mais sortie de son milieu, Lou est perdue. Et puis, persuadée qu'elle deviendrait nageuse professionnelle, elle n'a jamais accordé d'importance aux cours et a accumulé bien des lacunes... Bref, elle est "accablée par mon handicap social".

 

L'intrigue n'est pas conventionnelle non plus. Sans trop en dévoiler, on peut dire que l'adolescente se retrouve à coacher trois des plus cools et sexys garçons du lycée, pour l'émission Incroyable talent... Une sacrée gageure ! J'ai trouvé cette idée de départ originale et c'est ce qui m'a attirée vers le livre. Par contre, je n'ai pas trop adhéré à la façon dont cette intrigue était gérée par l'auteur.

 

Je pensais notamment que l'histoire serait plus drôle. Certes, certaines situations cocasses font sourire. Mais Lou cumule tant les déconvenues que c'est plutôt un sentiment de morosité qui prédomine. Tout d'abord, j'ai trouvé exagéré que toute son équipe la rejette, y compris son entraîneuse Debbie, suite à sa mauvaise performance. Exclue de l'équipe, la jeune fille subit par ailleurs dédain et humiliations. Quant à sa famille, elle minimise largement la situation, lui faisant comprendre qu'il y a plus grave dans la vie alors que la natation en est le centre depuis toujours. Étonnant également que personne ne cherche à l'intégrer au lycée et que Lou soit si larguée en cours. On a vraiment l'impression qu'elle concentre tous les malheurs sur elle ! Quant aux tentatives d'humour pour alléger l'atmosphère, elles sont si caricaturales qu'elles en perdent leur crédibilité.

 

Heureusement, quelques éléments par-ci par-là viennent donner consistance à l'ensemble. Gabe, le plus jeune des trois garçons, fait du caractère atypique de Lou un avantage : "Tu n'essaies pas d'être comme tout le monde. Tu ne t'occupes pas d'être populaire, de t'habiller de manière cool ou de plaire aux garçons". De même, sa famille se resserre petit à petit autour d'elle pour l'encourager à aller de l'avant. Sa copine Hanna, qui continue de la contacter, a du mal à gérer la pression au camp d'entraînement, ce qui amène Lou à relativiser son échec. Quant à la fin, sans être idéaliste, elle laisse l'espoir que l'héroïne progresse sur le chemin de l'acceptation de soi.

Juin 2016

voir la rubrique Sport
voir la rubrique Sport

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
thriller adulte
thriller adulte