Magus of the library

manga de Mitsu IZUMI

Protéger les livres, c'est tout simplement protéger le monde.

Ki-oon, 2019, 240 p.
Ki-oon, 2019, 240 p.

 

Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour Afshak, la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources… jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale, les Kahunas, débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ?

 

(4e de couverture)

Mon avis :

Voilà un manga auquel les amoureux de la lecture ne peuvent qu'adhérer! Son jeune héros est un passionné de romans pour qui la rencontre avec les quatre Kahunas, chargées de veiller sur les ouvrages de la grande bibliothèque centrale, est un émerveillement. Connaissances, évasion ("Partir à l'aventure, ici même, dans cette pièce, sur ces étagères"), imagination, émotion: le récit fait le tour de ce que l'on ressent en lisant ("Un nouveau livre, c'est une porte sur l'inconnu. Quand l'histoire est originale, c'est comme si une puissance mystérieuse nous y précipitait"). L'auteur évoque brièvement l'histoire des écrits (de la stèle au volumen en passant par les tablettes d'argile et de bois) et nous donne aussi une petite leçon de restauration de livres anciens, l'une des missions des Kahunas ("Protéger les textes, c'est ça la mission de la bibliothèque centrale d'Afshak").

 

Malheureusement le petit Shio ne peut profiter de la bibliothèque du village comme il le souhaite. Enfant pauvre des faubourgs (il vit seul avec sa sœur aînée), affublé d'oreilles pointues, il subit le harcèlement de ses camarades d'école et la discrimination du directeur de la bibliothèque. Touché par ce garçonnet rejeté mais intelligent et courageux ("Tu es futé pour ton âge!"), Sedona, l'une des Kahunas, va se prendre d'amitié pour lui et l'aider à débloquer la situation ("Je suis sûre que si tu deviens capable de comprendre ce qu'il y a dans les livres, tu iras très loin sans l'aide de personne"). Ne dit-on pas que certaines lectures ont un grand impact sur la vie de leurs lecteurs ("Ce livre a changé mon destin")?

 

Côté graphisme, les décors sont très détaillés. Le village, la forêt, les costumes des Kahunas: tout est très soigné et certaines vignettes sont vraiment belles. Le récit se teinte parfois d'une touche fantastique (avec Kukuo le féliona à crinière et corne frontale, avec le grimoire de magie volé, ou encore lors de la scène avec le tapis volant), ce qui va bien avec le thème de la lecture.

Ce premier tome se conclut avec un ultime conseil de Sedona: lire, c'est bien, mais il ne faut pas oublier d'écrire sa propre histoire, sa propre vie ("Tu es le seul à pouvoir tourner les pages")! Sept ans plus tard, Shio aura-t-il su mettre à profit ces paroles?

Patricia Deschamps, septembre 2021


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- A la Une -

- Zoom sur -

 

Roman adulte