Même pas en rêve

roman de Vivien BESSIERES

J'avais l'impression d'avoir déjà raté ma vie, avant même de l'avoir vraiment commencée.

Rouergue, 2019, 189 p.
Rouergue, 2019, 189 p.

Pour Timéo, la rentrée en seconde, c'est l'enfer: l'internat, les abrutis de sa classe qui le harcèlent, un gros râteau...

 

Mais c'est aussi Louis. Louis le ténébreux, Louis le mystérieux. Beau gosse nonchalant au style déclaratif, il est l'inverse de Tim et, prenant sa défense, il devient son premier, son seul, son génial ami.

 

Ensemble, ils forment une paire improbable. Mais si dernière son masque de super-héros nonchalant, Louis cachait autre chose?

Mon avis :

Quand la personne en détresse n'est pas forcément celle qu'on croit.

"Bouc émissaire officiel de la classe", Tim subit les moqueries quotidiennes de Sonny et Lohan, ses camarades de chambrée à l'internat qui ont d'emblée fait de lui un "lépreux" aux yeux de tous. Psychologiquement fragile, Tim se sent mal partout y compris chez lui avec ses parents (sa mère le surprotège et son père ne prend rien au sérieux). Dépressif, il est régulièrement traversé de crises de boulimie ("pour remplir le vide en lui") et de somnambulisme. C'est d'ailleurs l'une d'elle qui est à l'origine de l'acharnement de Sonny, une "pollution nocturne" qui ramène régulièrement l'intrigue autour du sexe (et donc à réserver à un public lycéen). Malgré le harcèlement qu'endure le héros le récit n'est pas (si) déprimant, l'adolescent faisant preuve d'un humour ironique l'aidant à prendre du recul par rapport à lui-même et ce qui lui arrive, même si "tout s'aggravait, tout était à la fois toujours pareil et toujours pire".

 

Et voilà qu'intercède Louis, garçon charismatique et flegmatique ("Disons que j'aime bien les causes perdues"). Louis prend la défense de Tim, n'a pas peur de tenir tête aux deux lascars, leur impose le respect. Contre toute attente, une amitié solide naît entre le laissé-pour-compte et son opposé : "Avec Louis, on se sentait vivre, pour le meilleur comme pour le pire". Le pire, c'est ce fait étrange que Louis semble ne jamais rien ressentir, comme s'il était coupé de ses émotions : "Je commençais à me poser des questions sur mon nouvel ami, son rire artificiel, ses réactions surhumaines face au danger", comme ce soir d'Halloween où il a planté un couteau dans la cuisse d'un racketteur...

 

Mais le plus étonnant, c'est que Louis ne garde aucun souvenir de l'accident traumatisant qui a coûté la vie à sa mère ("Je ne me rappelle pas vraiment") alors qu'il y a assisté. Le "refoulement" du jeune homme a-t-il à voir avec les recherches de son père Pierrick? Celui-ci fait l'effet d'un savant fou à Tim lorsqu'il se rend chez eux... Le roman bascule dans le suspense, notamment lorsque Pierrick remercie Tim "d'être là pour Louis" alors qu'au quotidien, c'est plutôt le contraire! Quel secret cache cette famille qui donne l'impression au héros que "on ne parlait pas de la même personne"? Louis serait-il tient atteint "d'une autre folie que la mienne"?

Peu importe ce que Tim découvrira, peu importe ce que Louis fera, l'essentiel est cette amitié forte et sincère qui, malgré tout, subsistera.

Septembre 2019


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

sélection à destination des 6e
sélection à destination des 6e
Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
autobiographie
autobiographie