Louison et monsieur Molière

Marie-Christine HELGERSON

Flammarion, 2001, 119 p. (Castor poche)
Flammarion, 2001, 119 p. (Castor poche)

 

Lyon, 1670. Fille de comédiens, Louison a dix ans. Un jour, ses parents reçoivent un courrier du roi Louis XIV : ils sont recrutés dans la troupe de Molière au Palais-Royal ! Ils déménagent aussitôt à Paris.

 

Entre deux répétitions du Bourgeois gentilhomme, le célèbre dramaturge vient souper chez les Beauval et remarque aussitôt le talent de la petite Louison. Celle-ci, qui rêve de devenir actrice, se met à travailler sa mémoire et sa diction avec l'aide de sa gouvernante Frosine. Si elle progresse bien, peut-être M. Molière lui proposera-t-il un rôle malgré son jeune âge ?

Mon avis :

"Portrait de Molière" par Charles Antoine Coypel (1730)
"Portrait de Molière" par Charles Antoine Coypel (1730)

L'histoire vraie de Louison Beauval, actrice enfant pour qui Molière créa la scène 8 acte II du Malade imaginaire.

C'est avant tout la détermination de la fillette qui impressionne. Admirative du talent de sa mère, envieuse de la complicité de ses parents et de leur plaisir de la scène, elle ne rêve que de suivre leur chemin, passant des heures à mémoriser son texte, apprenant à lire et écrire chez les ursulines, s'entraînant à chanter et danser. Pourtant la tâche ne lui est pas facilitée... Essentiellement parce que sa mère passe son temps à la rejeter de "son ton pas aimable" : "J'ai l'impression que maman cherche toujours à me faire de la peine"... Solitaire et mal-aimée, Louison trouve réconfort auprès de la douce Frosine, et quelquefois dans les (rares) paroles de son père.

Au cœur de l'ambiance de la troupe, on ressent aussi combien les comédiens, à l'époque, "sont considérés comme des amuseurs de foire" et même désavoués par l'Eglise. Enfin, on voit comment Molière travaillait, ferme mais humain dans la direction des acteurs, infatigable malgré la maladie et ce, jusqu'à la mort.

Un petit roman facile mais attrayant pour s'immerger dans le monde du théâtre moliéresque !

Mai 2018

Et aussi...

bande dessinée
bande dessinée

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
adaptation BD
adaptation BD