Les malheurs de Sophie

d'après le film de Christophe HONORE

d'après l'oeuvre de la Comtesse de Ségur

Tu es toujours honteuse de tes fautes, mais tu recommences toujours !

Hachette Romans, 2016, 237 p.
Hachette Romans, 2016, 237 p.

Nous sommes en 1805. Sophie est une petite fille effrontée de cinq ans, qui cumulent les bêtises dans la propriété normande de ses parents, monsieur et madame de Réan.

 

Autour d'elle, son cousin Paul, ses amies Camille et Madeleine, sa bonne Noémie et Baptistin le majordome tentent - en vain - de canaliser l'énergie et l'insatiable curiosité de la fillette... qui fait le désespoir de sa maman. Son père, lui, est quasiment toujours absent, pris par ses déplacements quotidiens à Paris.

 

Et voilà que cette vie somme toute heureuse se voit bouleversée par un inévitable départ pour l'Amérique, où de funestes événements attendent la petite Sophie...

Mon avis :

♪ Pour les nostalgiques (1979) ♫
♪ Pour les nostalgiques (1979) ♫

Un très beau "roman du film", pour (re)découvrir l'histoire avant d'aller au cinéma, ou prolonger le plaisir après !

Dans la première partie, nous faisons connaissance avec l'indisciplinée fillette à travers différents épisodes ("La poupée", "L'écureuil", "Les poissons rouges", etc.). Sophie est foncièrement têtue et désobéissante, voire franchement méchante, et aussi menteuse et voleuse ! Comme dans le roman original, les dialogues sont présentés sous forme théâtrale, par contre le texte a été judicieusement actualisé (dans mon souvenir, le vocabulaire et les tournures de phrases employés par la comtesse de Ségur rendaient le récit moins accessible). Le papier de qualité et la mise en page colorée, enrichie de photos du film, contribuent à rendre la lecture agréable.

Dans la seconde partie, changement radical d'atmosphère. Sophie revient d'Amérique avec Mme Fichini, sa terrible belle-mère. Celle-ci, femme désagréable et hautaine, est tout l'opposé de Mme de Réan : les humiliations fusent, et les coups aussi... La fillette n'est plus tout à fait au centre de l'intrigue, le point de vue adopté étant celui de Mme de Fleurville, la mère de Camille et Madeleine (les "petites filles modèles"), qui est littéralement révoltée par ce qu'elle voit. Sophie est méconnaissable, terrorisée par sa marâtre. Heureusement, le dénouement lui redonnera son sourire "franc et spontané" !

 

 

♫ Clip vidéo "Tout tombe" ♫
♫ Clip vidéo "Tout tombe" ♫

Quant au film, j'ai trouvé qu'il manquait un peu de vie... Les enfants sont mignons, mais pas toujours convaincants, y compris l'héroïne dont on perçoit mieux l'espièglerie dans le roman. En fait, c'est quand elle pleure qu'elle est le plus convaincante ! Et dans la scène finale aussi, lorsqu'elle chante sous la pluie. Le jeu des acteurs (y compris les adultes) ne parvient pas toujours à exprimer toutes les nuances des situations, et j'ai dû plus d'une fois donner des explications à ma fille. L'épisode avec la petite Marguerite notamment manque clairement de pertinence (y compris dans le livre) : que vient donc faire ce personnage dans l'histoire ? Certes sa présence contribue à relancer les bêtises de Sophie, qui en est un peu jalouse (devine-t-on). Dommage que l'actrice ait une façon de se comporter et de s'exprimer aussi étranges ! Quant à Mme de Réan, elle agace franchement. En réalité, seule Muriel Robin tire son épingle du jeu : elle est parfaite dans son rôle de belle-mère acariâtre ! D'autre part, le réalisateur a fait le choix de représenter certains animaux sous la forme de dessin animé. Vu les atrocités que Sophie leur fait subir, on comprend cette décision, mais le résultat est quelque peu curieux. Au bout du compte, si le roman donne envie de voir le film, le contraire n'est pas forcément valable...

Mai 2016

Biographie de la comtesse de Ségur (album)
Biographie de la comtesse de Ségur (album)

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte