Le roman de Renart

Anonyme

Belin/Gallimard, 2020, 159 p.
Belin/Gallimard, 2020, 159 p.

 

Renart, le rusé goupil, a faim. Il a plus d'un tour dans son sac pour parvenir à ses fins et n'hésite pas à duper Chantecler le coq, Brun l'ours, Tibert le chat et, surtout, Ysengrin le loup, son ennemi juré. Mais réussira-t-il à échapper à la colère de Noble le lion ?

 

(4e de couverture)

Mon avis :

Les aventures pleines d'humour d'un renard prêt à tout pour assouvir sa faim.

Chantecler le coq, Tiécelin le corbeau, Tibert le chat, Ysengrin le loup, Brun l'ours: dans ces onze courtes histoires, tous se feront berner par Renart le rusé qui sait si bien user de flatteries et manipuler son monde pour parvenir à ses fins. La structure des différents épisodes est toujours la même: affamé, ou cherchant de quoi nourrir sa famille, le goupil veut croquer une poule, voler une andouille, un fromage ou encore des anguilles, et doit pour cela berner l'un de ses compères. Mais parfois c'est lui qui se fait avoir!

 

Le récit, issu de la tradition orale et donc fait pour être raconté, est vivant et drôle, et comporte beaucoup de péripéties. Renart est tour à tour attachant ou agaçant, selon son degré de fourberie: tantôt ses mauvais tours sont malins, tantôt franchement méchants comme avec le loup Ysengrin qui se retrouve la tête ébouillantée et la queue coincée dans le lac gelé. Lors de son procès public devant Noble le lion, le renard apparaît comme un personnage ignoble, agressif et même violeur, qui s'en sort toujours malgré ses exactions.

 

Cependant l'ensemble reste très divertissant, avec ses animaux personnifiés. Il arrive que le héros monte à cheval (!) et il habite une demeure (Malpertuis) qui est désignée un coup comme un terrier puis comme une forteresse! Comme dans les fables, on sent bien que la satire n'est jamais loin: le coq est vaniteux, l'ours gourmand, les moines cupides, le roi influençable. On décèle le poids de la hiérarchie dans la société médiévale, avec d'un côté la puissance des courtisans et des religieux et à l'opposé, la servilité du peuple tributaire de leur bon vouloir. Dès lors, il n'est pas étonnant que Renart, pour s'en sortir, ait recours à la ruse!

Malgré les siècles, ses histoires continuent de faire rire et si la thématique vous intéresse, le dossier en fin d'ouvrage propose plusieurs ouvertures (textes, films, sites internet, visites).

Patricia Deschamps, septembre 2020

Ecoutez-moi vous raconter "Renart et Chantecler le coq"
Ecoutez-moi vous raconter "Renart et Chantecler le coq"
adaptation
adaptation

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

thriller adulte
thriller adulte

- Lire et relire -