Le rêve fou de l'éléphant

d'Emmanuel TREDEZ

[Adèle la gazelle à Jenny la panthère] Si tu veux, je te montrerai les meilleurs coins pour trouver de l'herbe.

Syros, 2016, 43 p. (Mini Syros. Théâtre à jouer)
Syros, 2016, 43 p. (Mini Syros. Théâtre à jouer)

Pièce en un acte et cinq scènes, à lire pour le plaisir ou à mettre en scène avec un groupe de 20 à 30 enfants.

 

 

Pat l'éléphant a eu un coup de génie, il a ouvert une buvette au beau milieu de la savane et réussi à y faire cohabiter des animaux de tout poil. Parties de belote, discussions de comptoir, ambiance assurée !

 

Mais les animaux recommencent à s’entre-tuer dès qu'ils quittent la buvette. Alors Pat fait un rêve, un rêve fou : et si tout le monde devenait herbivore ?

Mon avis :

J'ai lu cette courte pièce en m'imaginant la mettre en scène avec des élèves de 6e. Projection d'autant plus facile que l'auteur donne de nombreuses indications concernant les costumes, les décors et la mise en scène, rendant l'ensemble très visuel. Et j'ai enfin mémorisé les côtés "jardin" et "cour" !..

Ce qui m'a séduit dans cette histoire, outre le fait qu'elle est très drôle, c'est qu'elle est ajustable, tant au niveau du nombre d'acteurs qu'au niveau accessoires. Ainsi, dans la scène 3, on pourra remplacer le flipper de la buvette par un baby-foot par exemple, ou encore se passer de juke-box et simplement lancer une chanson à partir d'un téléphone. De même pour les cris d'animaux qui pourront être pré-enregistrés plutôt que lancés par les élèves. Par contre ce qui est indéniable, c'est qu'il faut beaucoup de place : sur scène pour tout l'équipement de la buvette, et aux abords pour les déplacements du "Soleil" et de la "Lune" symbolisant l'écoulement du temps.

Un texte qui se savoure et qui donne envie de lui donner vie sur scène !

Mars 2017

dans la même collection
dans la même collection
voir la rubrique Théâtre
voir la rubrique Théâtre

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
chronique sur Babelio
chronique sur Babelio