Le clan des Otori, livre 1

Le silence du rossignol

de Lian Hearn

Gallimard jeunesse 2003
Gallimard jeunesse 2003

Au XIVe siècle, dans un Japon médiéval mythique, le jeune Takeo grandit au sein du peuple des Invisibles, une communauté paisible qui condamne la violence.

 

Mais celle-ci est massacrée par les hommes d’Iida, chef du clan des Tohan, qui fait régner la guerre et l’injustice dans le pays. Seul rescapé, Takeo s’enfuit, aidé par sire Shigeru, du clan des Otori, qui élimine les poursuivants.

 

Bouleversé par ce qu’il a vécu, le jeune garçon est devenu muet, mais il a en contrepartie développé une ouïe exceptionnellement fine.

 

Contre l’avis de ses proches, sire Shigeru demande à adopter Takeo afin d’en faire son héritier. En contrepartie, le clan Otori lui impose d’épouser Kaede, otage de Iida, afin d’amorcer une alliance avec les Tohan. Les hommes se mettent donc en route.

 

Mais sire Otori a secrètement perfectionné chez Takeo différents talents afin d’en faire un guerrier aussi habile que dissimulateur. Tous d’eux n’ont qu’un seul but : la mort du cruel Iida.

Mars 2004

L'avis de Catherine, prof doc :

L'auteur a beaucoup étudié la langue et la civilisation japonaise. Elle y a également séjourné. Elle parvient habilement à créer un Japon médiéval dans lequel on se plonge avec délectation. Il s'agit néanmoins d'un Japon mythique où le fantastique prend souvent le pas.

Les intrigues sont nombreuses et complexes dans ce récit mené tambour battant et qui nous tient en haleine. Nous nous posons autant de questions que le jeune Takeo découvrant peu à peu son nouvel environnement. Il découvre en même temps les dons dont il a hérité et qu'il ne soupçonnait pas. Plein de stupeur au début, il va peu à peu s'y habituer et finira par trouver une assurance hors norme soutenue par son désir de vengeance. Cependant pourra-t-il vraiment se venger ? Ou le destin en a-t-il décidé autrement ?

Ce roman est chargé en rebondissements et nous surprend plus d'une fois !

Février 2016

L'avis de Michaël, 15 ans :

Au départ, j'ai eu du mal à accrocher : je trouvais l'action longue à démarrer, l'auteur se concentrant sur la présentation du personnage et de sa vie. Mais ensuite j'ai compris qu'il nous fournissait tout plein de petits détails qui allaient servir plus loin dans l'intrigue.

A la base, je ne suis pas fan des histoires de samouraï ni de la culture asiatique en général. Pourtant là, ça m'a bien plu. On s'attache vite au héros, et puis l'histoire est bien conçue, originale. Bien construite aussi, l'auteur faisant référence à des éléments évoqués auparavant - il faut être un lecteur attentif pour bien comprendre, chaque détail a son importance ! Ce n'est pas le genre de livre que l'on peut quitter et reprendre sans cesse. Par ailleurs, l'histoire est riche en émotion. Le roman se termine sur la fin de l'épisode et une nouvelle intrigue qui commence, c'est ce qui m'a donné envie de lire le tome 2 !

Janvier 2017

Le clan des Otori 2 : Les neiges de l'exil

Éditions Gallimard Jeunesse, 2003
Éditions Gallimard Jeunesse, 2003

 

Takeo, désormais héritier du puissant clan des Otori, s’est engagé à rejoindre les rangs criminels de la Tribu, reniant ainsi son éducation pacifique, abandonnant ce qui lui revient de droit, territoire, fortune et pouvoir, renonçant aussi à son amour pour Kaede.

 

Kaede, pion utile dans le jeu des seigneurs de la guerre, devra quant à elle mettre en œuvre toute son intelligence, sa beauté et sa ténacité pour s’imposer dans le monde des hommes tout-puissants et garder son précieux secret.


Septembre 2004

L'avis de Catherine :

Ce tome 2 nous replonge avec délice dans un Japon médiéval traditionnel avec ses codes, les différentes classes sociales, les enjeux des alliances, les risques des mésententes, les paysages sublimes si bien décrits par l'auteur, avec les couleurs, les odeurs, les saveurs… Nous retrouvons Takeo et Kaede toujours aussi touchants et vibrants se partageant à tour de rôle le récit. La partie de Takeo est narrée à la première personne tandis que celle de Kaede est à la 3e personne. Ces deux personnages sont tourmentés par leur passion et leurs obligations, des choix difficiles à faire, et on pèse souvent le pour et le contre avec eux. L'écriture nous retient et on avance au fil des pages aux côtés de ces protagonistes. 

Bien des questions restent encore en suspens même si nous avons droit à quelques révélations plutôt surprenantes. J'ai donc hâte de me procurer le tome 3 pour lire la suite…

Cette lecture fut agréable et appréciée et je recommande ce livre !

Juin 2016

L'avis de Michaël :

Dans ce tome 2, on sent que Takeo mûrit. Le fait qu'il ait trois sangs en lui (ses origines sont liées aux Invisibles, aux Otori et à la Tribu) fait de lui une personnalité unique car il développe des capacités physiques, mentales et éthiques issues des trois lignées. Par contre il y a assez peu d'action (en termes de combats), ce livre développe plutôt le contexte de l'intrigue à venir (dans le tome 3) : un certain nombre d'éléments se mettent en place pour la suite de l'aventure (l'organisation de la vengeance)...

Janvier 2017

le clan des Otori 3 : La clarté de la lune

Éditions Gallimard Jeunesse, 2004
Éditions Gallimard Jeunesse, 2004

 

S’il faut en croire la prophétie, faite à Takeo, quatre victoires et une défaite l’attendent…

 

Après son union secrète avec Kaede, à Terayama, ils sont tous deux résolus à lutter pour entrer en possession de leur héritage et venger sire Shigeru.

 

Au terme d’une équipée haletante, ils parviennent à Maruyama, le domaine de Kaede. Mais tandis que Takeo rassemble ses troupes et s’apprête à mener le grand combat, Kaede tombe dans un piège diabolique…

 

Octobre 2004

Mon avis :

Une épopée grandiose, qui tient en haleine du début jusqu'à la fin !

 

L'avis de Michaël :

Dans ce tome 3 l'action est à nouveau très présente ! Il y a davantage de stratégie, les personnages ont mûri et n'ont plus les mêmes préoccupations. Takeo, qui auparavant étudiait et s'entraînait au combat, est désormais chef de l'armée et doit prendre des décisions importantes. C'est grâce à sa fin que ce livre a obtenu sa 5e étoile : je l'ai trouvée très émouvante. Quand on se remémore tout ce qu'on a lu depuis le début de l'aventure, on apprécie le chemin parcouru par le héros, toutes les difficultés qu'il a réussies à passer. Même si ce troisième épisode marque la fin du cycle, je suis content de savoir qu'il y a une suite - avec ses descendants peut-être ?

Février 2017

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte