La prophétie des grenouilles

roman de Jacques-Rémy GIRERD

- Mais comment veux-tu qu'ils nous croient, on n'est que des grenouilles ! (p.32)

Livre de poche jeunesse, 2004, 191 p.
Livre de poche jeunesse, 2004, 191 p.

 

Tom vit heureux avec ses parents adoptifs, Ferdinand et Juliette. Mais un soir, des grenouilles lui annoncent qu'un déluge menace les êtres vivants de la planète... Et bientôt, des rafales de pluie s'abattent pendant quarante jours et quarante nuits sur la Terre. Seule une petite troupe d'humains et d'animaux, menée tambour battant par Ferdinand, résiste. Mais pour survivre, il faut tout d'abord apprendre à... vivre ensemble!

 

(4e de couverture)

Mon avis :

C'est un petit roman que ma collègue de français fait lire à ses élèves de 6e dans le cadre de la séquence sur la Bible et j'étais curieuse de le découvrir. Le récit est sympathique avec ses animaux qui parlent, et mêle habilement l'aventure et l'humour.

Le "rafiot" sur lequel se réfugie Ferdinand et les siens quand vient le déluge est en réalité la grange montée sur un pneumatique gonflé par Roger l'éléphant!.. Lion, Renard... dans cette histoire, les animaux sont des personnages à part entière. Et il leur faut à la fois survivre et cohabiter...

 

J'ai beaucoup aimé la baignoire chaudron pour faire cuire les frites!.. Mais l'épisode n'est pas seulement drôle; il introduit un vrai problème: la révolte des carnivores qui ne peuvent se contenter de se nourrir de pommes de terre (sur le même sujet, je vous conseille la pièce de théâtre "Le rêve fou de l'éléphant"). Cependant le véritable défi du jeune héros narrateur, Tom, et de sa copine Lili, c'est le double jeu de Tortue ("Vengeance!")...

 

Elle fait un peu peur, cette Tortue, avec son discours d'illuminée, bien que justifié ("Pendant des siècles, les humains n'ont pas arrêté de nous persécuter, nous les tortues! Pour nos carapaces, nos œufs, nos corps et nos chairs"). La troisième partie est une concentration d'action et de suspens, une sorte de chaos cocasse qui se termine sur une jolie morale: "La brutalité, la violence, vous n'avez que ça pour résoudre vos problèmes? (...) Quelle que soit la souffrance que l'on peut ressentir au fond de soi, rien ne peut justifier la vengeance".

Patricia Deschamps, juillet 2024

sur le même thème
sur le même thème

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Babelio, Instagram  Youtube, Twitter et Tik Tok