La plus belle de toutes

roman de Rachel CORENBLIT

La beauté est un outil pour tailler le monde.

Rouergue, 2018, 222 p. (doAdo)
Rouergue, 2018, 222 p. (doAdo)

Elles ont toutes seize ans, mesurent plus de 1,75m et sont bien sûr des beautés. Elles viennent des quatre coins de la France et chacune a son style. Elles constituent le casting d'une émission de télé-réalité, "La Plus Belle De Toutes".

 

Six jours de cohabitation forcée et filmée avec, au final, l'élection de La Plus Belle. Chaque jour, pour faire grimper l'audience, les producteurs ont imaginé un scénario explosif : des rivalités entre filles, des secrets révélés, un baiser avec le stagiaire de l'émission...

Mais assez rapidement, la manipulation va trouver ses limites...

Mon avis :

LPBDT ou la "télé-poubelle"...

Tout démarre comme une émission de télé-réalité classique, avec un présentateur soûlant à force de "parler pour ne rien dire", limite "pervers" avec les six jeunes filles. Celles-ci, conscientes "de mettre les pieds dans un sale truc", attendent de "découvrir le rôle" attribué à chacune... Car dans ce jeu où "les réactions humaines sont provoquées, planifiées, amplifiées", il est prévu que Sacha soit la Comique maladroite, Eloane la Princesse un peu distante, Shannon la Rebelle un peu vulgaire, Barbara la Sensible à la larme facile, etc. Tout est "fabriqué sur mesure", "tout était calculé", les clash orchestrés, les trahisons programmées - Chocolatine la nounou manipulatrice y veille ! Celle-ci a le "sens de la mise en scène", l'art de jouer avec les sentiments et les petites faiblesses des filles ("Pas de pitié !") qui, de toute façon, sont choisies "parce qu'elles sont charmantes et jeunes et naïves". Le montage des images fait le reste. Bref "autour de toi, c'est que du faux, que du mensonge" comme on le sait bien dans ce genre d'émission, et on se demande un moment où l'auteur veut nous mener.

 

Et voilà que Chocolatine se met à trouver plus de résistance qu'elle ne le croyait ("Ce n'était pas ce qu'elle avait prévu")... Chaque journée adopte tour à tour le point de vue de chacune des six candidates pendant les six jours de diffusion. On y découvre leur histoire individuelle, beaucoup moins caricaturale que ce qu'on veut bien faire croire au public, et plus touchante aussi (l'une est anorexique, l'autre fille d'immigrés...). Au lieu d'entrer dans le jeu de la rivalité, elles vont peu à peu court-circuiter les tentatives de buzz. Comprenant que "les secrets entravent notre liberté", se demandant "jusqu'où elles seraient prêtes à aller pour être célèbres", refusant d'endosser le costume de "ce qu'on était censées représenter", elles s'allient peu à peu "comme si nous étions un groupe d'amies", jusqu'à cette fin ironique "comme un doigt d'honneur adressé aux producteurs, au public, à la télé, à la beauté et à la célébrité"... Et en effet, n'est-on pas mieux dans "une réalité sans télé" ?

Patricia Deschamps, juin 2018

du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- Coup de cœur -

roman adulte
roman adulte