La fille du train

Paula HAWKINS

♦ Thriller pour adultes

Pour la première fois depuis bien longtemps, je m'intéresse à autre chose que mon propre malheur. J'ai un but. Ou, en tout cas, une distraction.

Pocket, 2016, 456 p.
Pocket, 2016, 456 p.

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu'elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l'être par le passé avec son mari, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte. 

 

Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c'est avec stupeur qu'elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu...

 

Texte : résumé éditeur

 

Mon avis :

bande annonce du film
bande annonce du film

Un thriller dont le suspense tient par une subtile association de "mensonges, de secrets, de malhonnêtetés et de demi-vérités".

Rachel est une héroïne atypique. Alcoolique, dépressive, négligée et pleurnicharde, elle a touché le fond ("je suis désolé que votre vie soit une telle merde") et n'a aucune volonté pour s'en sortir ("je suis au fond du trou. Je ne me suis presque jamais autant détesté"), ce qui suscite tour à tour pitié et agacement. En même temps c'est ce qui la rend crédible humainement.

Car si Rachel en est là, à espionner des gens depuis son train et leur inventer une vie, c'est qu'elle a traversé de terribles épreuves qui nous sont dévoilées par touches tout au long de l'intrigue. Cette rue où vivent "Jess et Jason" (en réalité Megan et Scott), c'est celle où elle habitait auparavant avec son mari Tom - ex qui occupe toujours la maison achetée ensemble, avec sa nouvelle femme Anna et leur fille...

 

Petit à petit les éléments se mettent en place, le lecteur essayant de discerner la vérité dans cette confusion de souvenirs tronqués-impressions-événements partiels que constitue le cerveau embrumé de Rachel dont les cuites régulières plombent la mémoire de véritables trous noirs. Ajoutez à cela des couples qui se mentent (Megan/Scott, Tom/Anna), un psy qui détient des informations inédites (et explosives !), un mystérieux homme roux qui voyage avec Rachel, une héroïne que tout le monde décrédibilise en tant que témoin ("une petite curieuse, une femme isolée, déboussolée, qui a juste envie qu'il se passe quelque chose dans sa vie", "une harceleuse, une tarée, une malade mentale") et vous obtenez un mystère prenant même s'il ne révolutionne pas le genre. Les points de vue alternent entre les trois femmes, revenant en arrière (avant sa disparition) lorsque Megan prend la parole. La "jolie blonde que j'avais observée, dont j'avais construit et déconstruit la vie dans ma tête" n'est pas du tout celle qu'imaginait Rachel... De même, la jeune femme va peu à peu réaliser que sa vision de sa propre vie de couple est elle aussi faussée ("je ne comprends pas la personne que je suis devenue")... ce qui explique bien des choses.

 

La fin m'a semblé un peu trop "idéale" au regard de l'atmosphère régnant tout au long du roman. J'envisageais une issue un peu plus sombre que celle adoptée par l'auteur (la légitime défense est acceptée d'emblée, Anna vire de comportement, tout le monde regrette d'avoir si mal considéré la pauvre Rachel), même si l'on comprend que l'avenir reste incertain pour celle-ci. Malgré tout j'ai passé un bon moment de lecture avec ce thriller plein de mystère et de tension.

Avril 2017

voir la rubrique Policier / Thriller
voir la rubrique Policier / Thriller

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
livre adulte
livre adulte