L'enfant et le masque de fer

de Jean-Pierre KERLOC'H

Sans mentir, je ne puis rien vous dire. Un jour, peut-être...

Didier Jeunesse, 2016, 133 p.
Didier Jeunesse, 2016, 133 p.

 

Marie-Anne a toujours vécue cloîtrée. D'abord dans un château avec sa mère puis, à la mort de celle-ci, dans un couvent dirigée par des ursulines. Seule la visite, toujours très brève, du mousquetaire d'Artagnan, vient quelquefois briser cette triste routine.

 

Le seul espoir de Marie-Anne de voir sa liberté retrouvée, c'est ce message scellé que sa mère lui a confié sur son lit de mort... Peut-être apprendra-t-elle enfin ce qu'est devenu son père, mystérieusement disparu ? Mais la jeune fille doit attendre ses quinze ans pour être autorisée à en prendre connaissance...

Mon avis :

Dans ce livre, il est essentiellement question de "l'enfant" et assez peu du "masque de fer". Le lecteur qui, comme moi, pense se plonger dans le mystère lié à cette célèbre légende risque d'être déçu... Il s'agit avant tout d'un roman historique relatant le quotidien (plutôt morne) d'une jeune fille noble au 17e siècle. Il faut attendre la moitié du récit pour découvrir la teneur du fameux message... qui au bout du compte n'apprend pas grand chose à part que (on s'en doutait) Marie-Anne est la fille de "l'homme au visage d'argent". C'est seulement à la toute fin, et d'un seul tenant, que la révélation du secret lui sera faite.

Alors bien sûr il faut reconnaître que ce roman fourmille d'anecdotes historiques et de références culturelles. Que son héroïne en quête de sa liberté et de son père est touchante. Qu'un mystère plane sur le personnage de d'Artagnan "le geôlier" : est-il "un gentil qui fait semblant d'être méchant, ou un méchant qui fait semblant d'être gentil" ? Mais au bout du compte il ne se passe pas grand chose et l'on passe sa lecture à attendre un début d'intrigue... qui n'arrivera jamais. Personnellement j'aurais préféré que l'histoire de Marie-Anne soit déroulée sous la forme d'une enquête par exemple, avec une révélation progressive du secret de son père, ce qui aurait été un peu plus captivant.

Janvier 2017

voir la rubrique Histoire
voir la rubrique Histoire

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
adaptation BD
adaptation BD