L’appel de Cthulhu

de Howard Phillips LOVECRAFT (1890-1937)

Bragelonne, 2017, 64 p.
Bragelonne, 2017, 64 p.

Boston, 1927. L’anthropologue Francis Wayland Thurston hérite de son oncle, le renommé professeur Angell, décédé dans des circonstances assez floues. En fouillant dans les effets de son défunt parent, il découvre une boite contenant une angoissante sculpture ressemblant vaguement à un dragon ainsi que des coupures de presse et un manuscrit intitulé « Le culte de Cthulhu ».

 

Le professeur Angell y narre sa rencontre avec Henry Wilcox, un artiste tourmenté qui lui raconte avoir réalisé la fameuse statuette une nuit où il était la proie d’un horrible cauchemar. De plus en plus submergé par des rêves fous, l’artiste finira interné tandis qu’Angell va découvrir l’existence d’un culte païen rendu aux « Grands anciens », des gigantesques créatures arrivées sur Terre il y a des millions d’années et endormies sous le sol et les eaux. Mais Cthulhu, leur plus fameux représentant, attend patiemment son heure...

 

L'avis de Fabien, bibliothécaire :

Metallica ♪ The call of Ktulu ♫
Metallica ♪ The call of Ktulu ♫

S’il existe un auteur de littérature fantastique que l’on peut qualifier de «culte» c’est bien Howard Phillips Lovecraft.  Publiées régulièrement dans les magazines « Pulp » (bon marché), ses nouvelles ne connurent jamais un succès fracassant... de son vivant ! Car depuis sa disparition, ses écrits singuliers n’ont cessé de conquérir un public toujours plus nombreux et il est désormais considéré comme un auteur majeur du genre. C’est que Lovecraft a bâti une œuvre fascinante et originale où revient régulièrement Cthulhu et le mythe des « Grands Anciens », de nombreux auteurs se sont même relayés pour continuer le cycle après sa disparition.

 

Cette luxueuse édition du texte fondateur L’appel de Cthulhu, illustrée par les magnifiques dessins de François Baranger, est la porte d’entrée idéale pour qui voudrait découvrir cette œuvre pouvant intimider de prime abord. L’ambiance poisseuse et cauchemardesque instaurée par les longues et minutieuses descriptions y est parfaitement rendue et le grand format permet une immersion totale dans le monde effrayant créé par cet auteur génial. Répugnantes créatures à écailles et pustules, humains dégénérés, messes noires, nature en furie... l’illustrateur a tout compris de l’univers lovecraftien. Ce voyage au bout de l’horreur « indicible » ne vous laissera pas indifférent et l’on espère une suite rapidement.

Octobre 2018


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte